Infolinks In Text Ads

Au sujet des primaires

J'ai longtemps été dubitatif sur ce mécanisme des Primaires, vivant encore sur le mythe de partis politiques composés de militants travaillant et proposant leurs programmes aux électeurs qui avaient alors à choisir. L'évolution de ces partis a fait qu'en fait, c'était des noyaux restreints qui rédigeaient ces propositions, avec des oppositions artificielles, voire démagogiques, pour faire désigner leurs poulains. Poulain qui, une fois désigné, foulait au pied ce programme pour, à l'aide de conseillers en communication, répondre à ce qu'ils analysaient comme étant l'air du temps.


A partir de là, pourquoi pas des Primaires qui offrent l'avantage principal de polariser les grands médias, pendant tout leur déroulement, sur le parti qui s'y livre. On l'a vu pour les primaires EELV, et la surprise de ses résultats, à l'opposé de tous les sondages. On le voit pour la primaire socialiste qui monopolise les attentions de l'électorat de gauche et un peu plus.

Ceci dit, il faudra tirer le bilan complet quand l'Ump aura récupéré les plus de 200 heures télévisuelles auxquelles elle estime son retard (ce qui nous promet des Novembre-Décembre indigestes). Nous verrons alors si les primaires PS n'ont pas, en réalité, travaillé pour N. Sarkozy car, généralement, partir trop tôt s'avère contre-productif.

J'y vois un autre intérêt dont pourraient s'inspirer, dans le domaine de l'éducation, les tenants de la transmission (supposée) des connaissances. C'est la différence d'impact entre un discours, ou un texte exposant des propositions et les mêmes propositions décortiquées lors d'un débat contradictoire, mais entre gens idéologiquement proches. Car les débats droite-gauche sont devenus de telles caricatures faisant assaut de démagogie et d'"éléments de langage" qu'ils ne font même plus sourire.

La compréhension des propositions, leur logique, leurs effets, leurs éventuels risques sont infiniment mieux appréhendés lors de ce type de débat que par tout autre moyen, et notamment celui du discours en chaire ou du programme-papier. Ce que les pédagogues, tant honnis par les temps qui courent, savent depuis longtemps.

Maintenant, attendons, dimanche, le résultat de ces primaires. L'expérience de celles d'EELV m'a appris que, dans cet exercice, le favori des sondages pouvait avoir de désagréables surprises. Mais qui sait si cela se reproduira ?
  • Université Populaire 06: Mardi 11 Octobre, amphi 68 du campus Carlone, 19h-21h. Fabrice Decoupigny : "Les enjeux de l'OIN Plaine du Var". Les débats suivront.
  • "Les amnésies de Xavier Bertrand sur la prime « de 1 000 euros »", Les Décodeurs.
  • "Logement : les expulsions de propriétaires endettés explosent en Espagne", Le Monde.
  • Nice, "Le tram niçois à un milliard", Espace Vert.
  • "Du lancement des voitures électriques en libre accès à Paris", Géographe du monde.
  • "A San Francisco, les parklets réinvestissent l’espace public", Innov' in the city.
  • "Fitch dégrade les notes de l'Espagne et de l'Italie", Le Monde.

0 comments:

Post a Comment

top