Infolinks In Text Ads

Rapide revue de presse

Quelques articles glanés, très subjectivement,  au hasard de mes lectures du  jour. Et ce n'est pas très gai...


- "La démondisalisation inquiète les partisans d'un libéralisme aux abois", Le Monde. "... la mondialisation serait un phénomène inéluctable, parce que provoqué par des mutations technologiques irréversibles – "le porte-conteneurs et Internet", pour reprendre les mots de Pascal Lamy. De surcroît, l'économie mondiale aurait atteint un tel degré d'intrication que les notions d'exportation et d'importations en seraient devenues caduques. .... Quant aux millions de femmes et d'hommes que la mondialisation désespère – chômeurs au Nord, esclaves au Sud et à l'Est - ils n'auraient qu'à prendre leur mal en patience, ses bienfaits supposés devant nécessairement se faire sentir "à long terme"".

- "La Cour des comptes fustige le manque de rigueur de la politique du médicament", Le Monde. "Au final, logiquement, c'est à une "refonte d'ensemble de la politique suivie depuis vingt ans […], en redéfinissant des règles plus claires et précises" qu'appelle la Cour des comptes".

- "Guérini, un système à l’examen", Libération. "Mais cela va devenir terrible. Et au bout du bout, même ses plus proches amis le lâcheront pour sauver leur peau. Nous avons besoin que le parti se montre très ferme, pour nous aider à tourner la page". Rajoutons-y (hier, en soirée): "Guérini : la Justice retient l'association de malfaiteurs", LibéMarseille. "La Justice retient les quatre chefs de mise en examen pour lesquels il était convoqué".

- "L'OCDE craint une aggravation de la crise", Libération. "Une nouvelle récession n'est pas exclue dans certains pays riches et la crise de la zone euro pourrait encore s'aggraver, a prévenu jeudi l'Organisation de coopération et de développement économiques".

- "Effort fiscal : les riches seront épargnés", NouvelObs. "Pour un couple disposant de 1,1 million d’euros de revenus, la surtaxe ne porte que sur 100.000 euros et l’impôt supplémentaire sera… nul".

- "Pour une politique fiscale européenne", EELV. "...l’incomplétude de l’Europe en la matière mène à une situation de concurrence fiscale préjduciable à tous les pays, même à ceux qui pensent en être les grands gagnants. La crise financière et son impact sur les finances publiques doivent rapidement conduire l’Union à ouvrir un débat global sur les prélèvements obligatoires et à prendre des décisions permettant à la fois de financer son avenir et de lutter contre les effets pernicieux de la concurrence et de la fraude fiscales". ****

- "Etats-Unis : vers un complexe edu-industriel ?", Le Café pédagogique. "Au nom de la nécessité de donner aux élèves les fameuses « compétences du 21ème siècle », les mesures proposées par le camp de la Réforme se centrent sur le développement des Charters Schools (écoles dérogatoires quant aux recrutements des élèves et surtout des enseignants et de leurs conditions de travail), la mise en place d’un nouveau système d’évaluation de la performance des enseignants fondé, au moins partiellement, sur les résultats de leurs élèves, la mise en place d’un salaire au mérite, la remise en cause des « privilèges » liés à l’ancienneté, notamment en matière de licenciements, et l’ouverture de voies alternatives d’accès au professorat. Pour les États républicains les plus jusqu’au-boutistes, sous l’influence du courant Tea Party, cela va jusqu’à la remise en cause des conventions collectives et de la titularisation (tenure) des enseignants". ****

- "Sécu : déficit historique de près de 30 milliards d'euros en 2011", NouvelObs. La droite va bien finir par la tuer..."Le déficit "a plus que triplé en deux ans", s'alarme la Cour des Comptes qui souligne que la crise n'est pas la seule responsable".

- "Laissez-les pendouiller", Gaïa.be, "Ne portez pas de caleçon le 9 septembre. Un geste de solidarité avec les 5 millions de porcelets mâles castrés inutilement et sans anesthésie chaque année".

Et, en prime, la chanson des Indignés: 

0 comments:

Post a Comment

top