Infolinks In Text Ads

Faillites...

La faillite  de la Grèce est maintenant ouvertement envisagée et l'on sait qu'elle sera incapable de remplir ses engagements à la fin Octobre si les européens ne mettent pas, une fois de plus, la main à la poche. Place ensuite au Portugal, à l'Espagne et l'Italie. Dans l'attente de notre tour ?
Ceci dit, le plan de rigueur de notre gouvernement, prévoyant 11 milliards d'€ d'"économies"  pour 2012 n'est destiné qu'à tenir jusqu'en mai 2012, date des Présidentielles et que, dès maintenant il faut prévoir un second plan prévoyant, pour 2012 toujours, 22 à 25 milliards d'"économies" supplémentaires et donc, non plus de la "rigueur", mais de l'austérité qui devra être assumée par le candidat élu, de droite comme de gauche.

J'écrivais en 2008, lors du déclenchement de la crise qu'elle serait "longue et douloureuse", et que nous n'en sortirions, au mieux, qu'en 2020. N. Sarkozy n'a pas anticipé ce fait, se bornant à des déclarations péremptoires (tel le discours de Toulon) et divers bricolages destinés à épargner au maximum ses mandants. Il porte une très lourde responsabilité dans la situation actuelle.

Les évènements boursiers actuels montrent encore le total pipeau, l'énorme enfumage, qu'ont constitué les crash-tests de nos banques en 2010, enfumage que je dénonçais alors ici. Au fait, quelqu'un a-t-il gardé en mémoire les émoluments et primes diverses en 2009 et 2010 des PDG du Crédit Agricole, de la BNP et de la Société Générale ?

Pendant ce temps, C. Guéant s'en prend aux mineurs roumains (moins de 2% de la délinquance légère) et N. Sarkozy envoie M. Bourgi dévoiler le contenu des valise africaines dont J.Chirac a bénéficié, tentant de faire oublier celles (apportées par le même Bourgi, Le Monde, Marianne) qui ont alimenté sa campagne de 2007, le "dons" de Mme Bettencourt et du "1er cercle", sans oublier les rétro-commissions des trafics d'armes orchestrés par son ami Tiakeddine à travers les affaires de Karachi et autres qui ont alimenté celle de M. Balladur en 1995 et depuis... Ah la "République irréprochable"...
  •  Marcoule: Sciences (2). A priori, peu de risques de rejets réellement dangereux. On peut suivre en direct l'évolution des choses, en toute confiance là, sur le site du Criirad.
  • Mauvais joueur: "Hulot : "L'issue de cette primaire était écrite"", NouvelObs.
  • "OpinionWay cogne le Figaro et un conseiller de l'Elysée", NouvelObs. "Les montants facturés au cabinet étaient sans rapport avec les sommes que [Buisson] facturait à l'Elysée". N'y-a-t-il pas là du détournement d'argent public ? Au bénéfice de qui et de quoi ? Qui portera plainte pour ce délit ?
  • "Partage de la valeur ajoutée: la mère des questions", Résultat d'exploitation(s).
  • "L'OCDE prévoit un ralentissement généralisé de l'économie mondiale", Le Monde.
  • "Vers l'union nationale sur la démondialisation financière ?", Le Monde.
  • Le discours de N. Sarkozy remettant la Légion d'honneur à "son ami" R. Bourgi. Rue 89.
  • "Le CAC 40 au plus bas depuis avril 2009", NouvelObs.
  • J'ai pris peur en lisant, dans le dernier n° de Marianne-papier, l'article consacré au dernier ouvrage de Pierre Pean, "La République des mallettes", dont jusque là, le sérieux des enquêtes n'a jamais été mis en doute. Un tel niveau de pourriture aux plus hauts niveaux de l'état me semblait impossible (Le Monde ici et ). Comme quoi, je suis encore naïf...
  • "Cinq personnages au coeur des soupçons de versements illégaux", Le Monde.

0 comments:

Post a Comment

top