Infolinks In Text Ads

Emprunts toxiques à Nice

L'affaire  est sur la place publique depuis cet article, la semaine dernière, de Nice-Matin.

Comme promis samedi dernier, voici l'étendue du problème, selon les renseignements que j'ai pu obtenir, et d'après ce que j'en ai compris, n'étant pas familier de ces domaines:

- La commune a souscrit, sous la mandature Peyrat, 7 "emprunts toxiques", c'est à dire remboursables à des taux variables indexés sur différents indicateurs. Or certains sont plus toxiques que d'autres, notamment l'un d'entre eux (le "448"), de 22 millions d'€, indexé sur le franc suisse.
En 2007, un Euro valait plus d'1,60 FS. L'€ se situait, il y a quelques jours à 1, 46 FS mais, suite à la récente décision des autorités suisses de l'arrimer à l'Euro, il était hier à 1, 20 FS, objectif annoncé des autorités suisses. Cependant, tous les observateurs pensent que le véritable objectif des suisses est la parité, c'est dire qu'il devrait continuer à descendre....

- Or, " Il suffit d'un euro à 1,46 franc suisse pour faire monter le taux d'intérêt de l'emprunt qu'il faudra rembourser à plus de 10 %, a lui-même déclaré Christian Tordo (Maire-adjoint aux finances) en commission des finances !". Avec un taux de change à 1,20, les taux d'intérêts passent à 15 ou 20 %, ce qui nous mène à des remboursements d'intérêts (hors capital) de plus de 4 millions d'€ par an (au lieu des 1,2 millions d'€ au taux d'intérêt de 4,95%, il y a peu) et nous mènerait, pour un emprunt de 22 millions, à rembourser, à terme, près du triple du montant de l'emprunt initial. Le tout doublant ou triplant en cas d'un taux de change à parité 1-1...
Cela vous étonne ? Allez donc dans le département du Var où, il y a quelques semaines, un emprunt est passé, en peu de temps, à plus de 40% de taux d'intérêt.

Ces sommes, pour le budget de Nice, sont très importantes. Pour mémoire, rappelons que l'augmentation de 17% des impôts locaux décidée par C. Estrosi au lendemain de son élection - malgré une formelle promesse électorale s'engageant à ne pas les augmenter -, n'avait rapporté à la ville qu'une trentaine de millions d'€.

- Il ne s'agit pas de faire porter à M. Estrosi la responsabilité d'emprunts effectués par la mandature précédente. 
Par contre, le conseiller municipal d'opposition Y. Librati avait alerté, dès mi-2009, le Conseil Municipal de la dangerosité de ces emprunts, demandant de les résilier et se faisant envoyer sur les roses, la ville annonçant négocier avec la banque un moratoire de 2 ans... Alerte qui avait été réitérée plusieurs fois depuis, avec les mêmes résultats....
Sauf que la soulte de sortie d'emprunt qui se situait à l'époque à 12 millions d'€ est passée, depuis, à plus de 40...

Sachez, encore, qu'il existe une circulaire, promulguée par Mme Lagarde alors ministre des finances définissant les modalités de gestion des emprunts toxiques, circulaire qu'aujourd'hui, la Municipalité refuse d'appliquer dans sa totalité.
Sachez enfin que le même Y. Librati, proposant une motion exigeant que l'équipe municipale renonce à contracter tout nouvel emprunt de ce type, s'est vu opposer un ferme refus... Allez savoir pourquoi ...

Mais M. Tordo, adjoint aux Finances de la ville, assure qu' "il n'y a pas du tout le feu au lac"
Reste qu'il se murmure qu'en ce moment, cela s'affole sec dans les couloirs et cabinets de la Mairie au sujet de cet emprunt...
  • "Derrière Guéant, les mains sales de la Sarkozie", Libération.
  • "Karachi : Ziad Takieddine mis en examen", NouvelObs. Et tous ses biens français ont été saisis (AFP, 19H hier).
  • "Bettencourt : l'ex-comptable entendue, son avocat pointe l'Elysée", NouvelObs.
  • Encore un bide: "Pourquoi la France de propriétaires de Nicolas Sarkozy n'a pas vu le jour", Le Monde.
  • Pour les abonnés: "Sarkozy relance son «travailler plus...»", MediaPart.
  • "Nationalisons les banques, même les libéraux le disent!", Marianne.
  • "L'eau n'a pas de prix", Espace vert. "450 000€ du contribuable financeront le droit pour la Ville de Nice à organiser une régate de 12 (au maximum) catamarans de 40m, au large de la baie des Anges, durant 3 jours"...
  • "160 policiers français en Libye avant une possible visite de Sarkozy"Libération. A combien va se monter ce voyage électoral  en ces temps de rigueur ?

0 comments:

Post a Comment

top