Infolinks In Text Ads

Débat... Primaires

J'ai assisté au début du deuxième débat des Primaires socialistes, devant répondre à une invitation prévue de longue date.

Seulement un million de téléspectateurs, ce qui laisse mal augurer davantage de votants aux primaires alors que les chiffres de 2 à 4 millions avaient été lancés.

Contrairement à la plupart des commentateurs (mais peut-être est-ce dû à ce que je n'ai assisté qu'au début), j'ai trouvé (opinion totalement subjective) que Mme Royal s'était enfoncée, seule, par une partie de ses propositions, que M. Valls, avec l'idée de TVA sociale, rejoignait toujours plus N. Sarkozy, que M. Aubry avait été un peu terne quoique ferme, et qu'A. Montebourg était le seul à avoir défini les réels enjeux de la période.

 En ce qui concerne F. Hollande, à mon gré un peu mollasson dans ses propositions, mais pontifiant parce que semble-t-il, assuré de sa victoire, je voudrais revenir sur son "Contrat de génération": dispenser durant 3 ans de leurs cotisations sociales une entreprise qui embauche un jeune de moins de 25 ans en CDI en échange du maintien d'un plus de 50 ans sur son poste. Le jeune ayant, en quelque sorte, un statut d'apprenti auquel le vieux transmettrait ses compétences...  Le tout pour un coût compris entre 8 et 10 milliards d'€ par an.

Je ne connais quasiment pas, hormis quelques start-up, d'entreprise qui n'ait pas dans son effectif au moins une ou deux personnes de plus de 50 ans. Imaginez donc l'effet d'aubaine que cela constitue si, par extraordinaire dans la période actuelle, les perspectives économiques de l'entreprise sont correctes... Les syndicats (FO, CGT, CFDT, Sud) ne s'y sont d'ailleurs pas trompé, dénonçant vigoureusement cette proposition. 
Et donc, typiquement une idée de caricature d'énarque, logique sur le papier mais grotesque sur le fond, incapable de prendre en compte la réalité des choses.

Sur le reste, j'ai remarqué, avec grand plaisir, qu'il avait proposé, s'il était élu, une loi sur le cumul des mandats. Reste à savoir laquelle... Et actuellement, je pense que toute loi qui ne limiterait pas les mandats électifs à un et un seul, y compris pour les fonctions internes à leur parti, et à deux successifs ne s'attaquerait pas au discrédit qui touche une classe politique cumularde, de professionnels de la politique dont le principal souci est d'être réélu, mettant donc la main sur les partis pour en faire de simples machines électorales.

Attendons donc la suite...

Rien avoir avec ce qui précède: Karachi, Arabie Saoudite, Hortefeux, Balladur, Guéant, Courroye, Péchenard et Squarcini, Bazire, Gaubert, ... Le filet se resserre sur le clan qui a ruiné sur le pays, enrichi les plus riches, essayé d'instrumentaliser la justice, ...
  • "Cohn-Bendit fustige la "démondialisation" défendue par Montebourg"", Le Monde. Si, je l'ai déjà dit, le terme de "démondialisation" me semble mal choisi, les explications qu'en a donné hier A. Montebourg devraient rassurer DCB.
  • "Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas", blog d'InternetActu. En ce qui me concerne, je pense que c’est surtout du fait que l’introduction massive des NTIC suppose un changement radical de pédagogie si l’on veut tirer profit de ce qu’elles peuvent apporter.
  • "Vers un marché mondial de la guerre pour les compagnies militaires privées", Les états d'Anne.
  • "Déficit commercial: «Un record inquiétant»", Libération. Dette publique, déficit de la Sécurité Sociale, déficit record du commerce extérieur... N. Sarkozy cumule... Et ce malgré les explications  embarrassées de P. Lellouche.
  • "La « prime Sarkozy » fait pschitt", Question (s) Sociale(s). Pourtant, l'Ump avait obtenu les "unes" des médias tout une semaine avec cette mystification.
  • Contrat Sawari, pour les abonnés. MediaPart publie le document prouvant que "le gouvernement français, dont le ministre de la défense était François Léotard et celui du budget Nicolas Sarkozy, avait réclamé à la partie saoudienne le versement d'un acompte de dix millions de francs « au plus tard le 31 mars 1995 », soit moins d'un mois avant le premier tour de l'élection présidentielle". Versement effectué le 26 avril "Or, c'est précisément ce jour-là que le compte bancaire de l'association de financement de la campagne d'Edouard Balladur, l'Aficeb, a été crédité, sans le moindre élément justificatif, d'un versement en espèces et en grosses coupures de 10.050.000 francs...".... "Mais l'enquête du juge Van Ruymbeke ne se fait pas dans la plus grande facilité. Plusieurs policiers de la Division nationale des investigations financières (DNIF) dépêchés par lui, le 12 janvier 2011, au ministère du budget pour procéder à la saisie de documents confidentiels, ont découvert une fois arrivés dans les locaux de la Direction générale des finances publiques que 784 «feuillets» liés aux commissions suspectes du contrat Sawari II étaient classés «secret défense» ou «confidentiel défense»".

0 comments:

Post a Comment

top