Infolinks In Text Ads

Ah, ce Guéant...

Pour une fois que je faisais oeuvre civique en démontant les emprunts toxiques niçois, faisant l'effort de comprendre avant celui d'expliquer, je suis déçu du faible nombre de commentaires sur le sujet, notamment de ceux qui se plaignent de mes sornettes et autres billevesées. Mais bon, il faut s'y faire.

La palme de la malhonnêteté intellectuelle est décernée, ce jour, à Claude Guéant, chez qui cela devient, comme ses mauvaises fréquentations, une habitude. 
Constatant une baisse de 26% des gardes à vues (hors délits routiers) sur un an , heureusement normale suite à la décision de la Cour de Cassation du 15 avril rendant possible l'assistance d'un avocat aux interpelés, il en déduit une baisse de la délinquance imputable à son magistère. 
Attendons Avril 2012 et nous pourrons mesurer tout l'artificiel des statistiques et notamment celles des gardes à vues servant à alimenter l'idée d'une répression efficace, avant la décision de la Cour de Cassation.

Parallèlement, en Juin, le pourcentage de faits élucidés baissait de 9%, et à nouveau de 1,5% au cours de la période Juin-Août, ... Un certain activisme flicaillon dû à une application servile de la "politique du chiffre" a, lui aussi baissé, les gardes à vue inutiles risquant de se retourner contre eux.

Par contre, demandez aux marseillais et à quelques autres si la délinquance a baissé..!
  • Sarkozysme nauséabond: "Tam-tam, casserole et dessous de table", Ruminances.
  • "La finance de l'ombre est au cœur de la crise actuelle", Le Monde. *****. Voir aussi: "Trois ans après la faillite de Lehman, la régulation des acteurs de la finance encore en chantier", Le Monde. *****
  • "Nicolas Sarkozy en Libye : les dix raisons d’une visite express", NouvelObs.
  • "Daniel Lebègue : «La démocratie française est malade»", Libération.
  • "Quelles chances pour Sarkozy? Teinturier (Ipsos) répond (1/3)", Marianne. Mon avis ? Il ne devrait pas gagner mais la gauche peut encore (se) perdre.
  • "Brice Hortefeux relaxé du délit d'injure raciale", une seconde fois soutenu par le Parquet (obéissant au gouvernement), Le Monde. Mais les attendus de la Cour d'Appel jugent ces propos "méprisants et outrageants".
  • "Bourgi, lumière sur la face noire de la politique", Libération. "Les plus hauts responsables de l'Etat y palpent des billets comme des malfrats après un casse. Les lois et la morale sont bafouées. Les citoyens abasourdis. C'est du polar, de la politique fiction... C'est surtout la face la plus noire de la politique. Celle qui apparaît si rarement au grand jour, faute de preuves ou de témoignages crédibles....".

0 comments:

Post a Comment

top