Infolinks In Text Ads

Tant de haine...

Je n'avais pas prévu de post aujourd'hui, l'actualité m'inspirant moins qu'une énorme envie de farniente, de promenade avec Figatel et d'un demi bien frais à la terrasse d'un café, ou plusieurs si la promenade se prolongeait. Et puis...

J'ai reçu plusieurs mails de connaissances respectables s'enquérant des raisons de la haine anti- hollandaise qui, de leur point de vue, transpirait de toutes les lignes de mon post d'hier.
Je peux comprendre ces étonnements, d'autant que je n'ai, en principe, pas à me mêler des affaires internes d'un parti avec lequel nous serons vraisemblablement alliés si un minimum de lucidité française  jette N. Sarkozy hors de l'Elysée en 2012.
En fait, ayant adhéré au PS en 1974, après un séjour soixante-huitard chez les "gauchistes", j'ai failli en démissionner avec fracas dans la foulée de 2002, du fait du Congrès qui s'est ensuivi et dans lequel on nous a doctement expliqué, 1er Secrétaire en tête que tout ça, "c'était la faute aux autres",  alors que j'aurai trouvé élémentaire sa démission après un tel fiasco. Les années qui ont suivi, les consensus mous, qui se sont succédés ne m'ont pas convaincu du contraire.

J'ai reculé du fait du contexte local où le maire de Nice de l'époque était un ancien Front National et où le PS était, à l'époque, la seule opposition crédible.
J'ai par la suite encore encaissé le vote sur le référendum européen, subi d'autres Congrès d'eau tiède, la défaite de la Présidentielle imperdable de 2007 brillamment orchestrée par la dame du Poitou, me centrant sur les Municipales de 2008 où, à l'issue de la défaite suivant une campagne médiocre, j'ai vu le 1er Fédéral (pro-hollandais de presque toujours), s'empresser de co-gérer la ville avec C. Estrosi en acceptant des Présidences de Commissions Municipales.
J'ai alors démissionné dans les 15 jours. Le calamiteux Congrès de Reims qui a suivi quelques mois plus tard, acte ultime de la gestion  hollandaise du PS, me confortant dans cette décision.

Voilà pourquoi, "sans violence et sans haine" pour paraphraser un niçois tristement célèbre, j'ai commis ce post d'hier et n'en retire pas un mot, quitte à déplaire à des gens que j'estime par ailleurs.
  • Bientôt en France ? ""Nano" : la maison la moins chère du monde par Tata", SeLoger.com.
  • " Encadrer les réseaux sociaux: pourquoi les médias se trompent". Owni
  • En direct, la dette publique de la France. Cluaran.
  • "En 2006, Nicolas Sarkozy lançait : "Je veux que d'ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir". Monsieur le Président, où sont passées vos promesses ?", NouvelObs. Signez l'appel.
  • Sécurité Guéano-Sarkozienne: "Las des intimidations, Vinci abandonne un parking marseillais", Le Monde.
  • Pour les abonnés: "Affaire Tapie: la récusation qui éclabousse Christine Lagarde", MédiaPart
  • "Nouvel échec de la métropole Nice-Côte d’Azur à Villefranche"Le Ficanas.

0 comments:

Post a Comment

top