Infolinks In Text Ads

Marronniers

"Un bienfait n'est jamais perdu", "faute avouée est à moitié pardonnée", "Pierre qui roule n'amasse pas mousse", ... 

J'ai pu bénéficier de ces "leçons de morale" à l'école primaire, Luc Chatel annonce leur retour imminent (NouvelObs) ce dont Marcel Pagnol, dans Topaze, se moquait gentiment. 

Cela se déroulait  (de mémoire) tous les matins, durant 10 à 15 mn et je n'ai pas souvenir que cela ait rendu meilleurs, ni d'ailleurs plus mauvais, la bande de garnements que nos étions et qui en riions le plus souvent.
Notre ministre en profite pour réhabiliter l'instruction civique, qualifiant de "grave erreur" sa suppression en 1968 et décrète son retour au baccalauréat (dans les programmes duquel elle n'a jamais figuré)...

Sans relancer le débat sur l'efficacité des "cours de morale", chacun vous dira que la morale ne s'enseigne pas par des paroles sanctionnées à l'examen, mais se transmet par l'exemple des comportements, notamment ceux des adultes, et la manière dont les règles du système sont mises en oeuvre. Il est vrai que, dans ce cadre, les mensonges, le népotisme et l'esprit de clan présidentiels constituent des contre-exemples, de même que les relations de l'Ump avec Mme Bettencourt.

L'article du NouvelObs se conclut par le rappel des "Après 50.000 suppressions entre 2007 et 2010, 16.000 sont prévues en cette rentrée, avant 14.000 en 2012, soit au total 80.000. Syndicats, parents d'élève et élus locaux de toute tendance politique contestent fortement ces mesures".
On comprend donc que M. Chatel préfère replanter des marronniers que répondre aux besoins réels des élèves.
  •  Le blog du Collectif "O.I.N. Plaine du Var: Pour un débat citoyen". *****

  • "Secret des sources du "Monde" : l'enquête du procureur Courroye invalidée", Le Monde.

  • "Les pauvres sortiront la France de la crise", Le Monde.

  • "2012 : le statut des enseignants au cœur du débat". Le Monde. C'est vrai que ces fonctions doivent évoluer, mais si Sarkozy repasse, je crains le pire... 

  • "Les témoins avaient peur de parler sur PV de Sarkozy", L'Express. 

0 comments:

Post a Comment

top