Infolinks In Text Ads

Fromages...

Un peu à court ce jour, je reproduis un post du 22/07/09 de mon ex-blog, dont les piteux protagonistes ont réussi à ne pas mourir de honte. Il s'intitulait "Le nez du Brie".

Il y a des soirs où, à la maison, avec les visiteurs "improvistes" du jour, lors de repas rapidement bricolés, les esprits s'élèvent,  les concepts philosophiques s'échauffent, la spiritualité s'impose,  l'Idée règne.  


Cela n'a pas été le cas lundi soir où deux visiteurs, émules de Julien Dray pour leur amour proclamé, d'entrée de repas, des montres les plus chères (et au sujet desquelles l'un deux déclarait: "La Rolex, c'est pour les parvenus"), dont je ne dévoile pas l'identité parce que leurs enfants risqueraient de porter le fardeau leur vie durant (mais que les amis reconnaîtront sans peine), ont agressé bruyamment mon épouse qui avait, au moment du fromage, "coupé le nez" de la portion de Brie au lieu d'utiliser son couteau en préservant la forme d'origine.


S'en est ensuivie une laborieuse discussion dont je me suis tenu soigneusement écarté, sur les mérites comparés des découpes de fromage, du roquefort au comté, l'un des convives, lors d'un accès de marxisme attardé, nous détaillant même, mime à l'appui, la manière "bourgeoise" de racler les croûtes du camembert.


Il faut dire que deux bouteilles d'excellents rosés avaient, au moment du fromage, entamé leur oeuvre et que l'un des convives, grand admirateur de MM Peillon et Valls (le même Valls qu'à sa grande indignation j'avais osé traiter de"petit maire d'une petite ville") avait déjà, dès les hors-d'oeuvre, tenté de justifier que, suite au procès du fofanesque "gang des barbares", les récriminations du Crif n'étaient en rien communautaristes et, tout en nuances, que l'extrême gauche était de toute manière antisémite, soulevant nos énergiques protestations... 
Je ne m'étendrais pas plus sur les propos de l'autre convive, brillant universitaire qui, après un savon carabiné reçu de son épouse par téléphone pour une obscure histoire de malle, se lançait dans une étude comparée des mérites du ski à Auron ou à Isola, regrettant au passage (on est de gauche quand même) que les séjours au ski soient impossibles aux classes populaires. 


Bref, vous l'avez compris, en cette période d'actualité anémiée, oubliée la calamiteuse politique sarkozienne.  Une vraie soirée de vacances où les personnalités profondes se révèlent sous l'effet, vraisemblablement, de la chaleur. 
Une soirée qui, à coup de rhums arrangés et de Canne Bleue, s'est terminée encore une fois fort tard, ces convives ingrats, au moment du départ, menaçant même de me dénoncer s'ils étaient, par malheur, amenés à souffler dans des alcootests policiers...
  • "La France face à la dette, mode d'emploi", Le Monde. "Selon un récent rapport de la Cour des comptes, 60 % de la hausse (de la dette) est due aux mesures anti-crise, le reste provenant de la politique générale menée depuis 2007".
  • "Le député UMP Lionnel Luca propose d'interdire la grève pendant les vacances", Le Monde.
  • "Sarkozy et Murdoch sur la même longueur d'ondes...", Marianne.
  • "Cartographier la mobilité, une idée radicale en 2015 ?", Innov' in the city.

0 comments:

Post a Comment

top