Infolinks In Text Ads

Professionnels de la politique

 Le professionnel de la politique a remplacé le notable. Ce dernier, généralement déjà aisé,  était l'homme du passage entre l'intérêt local et les décideurs de plus haut niveau. Personnalité aux talents et réseaux relativement rares, il jouissait, généralement, d'une carrière politique longue, qu'il léguait souvent à ses proches.

Le professionnel de la politique actuel provient de deux sources principales: 
- Soit les grandes écoles, puis une place en cabinet ministériel avant un parachutage à des élections plus ,locales.
-  Soit un démarrage comme domestique d'un baron local avant de réussir à s'imposer, souvent en trahissant celui qui lui avait mis le pied à l'étrier.

Le professionnel de la politique n'a qu'un seul souci une fois élu: se faire réélire. Ainsi va-t-il gérer sur le mode "Après moi le déluge", tel N. Sarkozy qui aura tant donné aux riches qu'il aura endetté le pays pour une à deux générations. Tel aussi C. Estrosi qui, sans avoir fait les investissements porteurs d'avenir, se cantonnant à de l'embellissement et des gabegies de prestige ou subalternes, laissera la ville, en 2014 sans aucune capacité d'investissement ni d'emprunt.
Il va aussi se vautrer dans le clientélisme et s'assurer, par divers moyens, jamais très honorables, le contrôle de la structure qui décerne les investitures.

Rajoutons que, généralement, le professionnel de la politique vit bien, voire quelquefois très bien. Un article sur un blog local estimant les revenus, par exemple, d'un Président de Région proche à 20 000 €/mois.
Rajoutons encore que se creuse ainsi un fossé de plus en plus grand entre la population et ses élus.
Rajoutons enfin, que cela ne concerne qu'une partie, certes importante, mais limitée de la représentation politique actuelle, car il existe encore, heureusement, de vrais élus, y compris à des postes importants ne se vautrant pas dans ce système.

Quelles propositions face à cette situation ? D'abord un non-cumul des mandats et fonctions, dans l'espace, y compris des plus petits. Enfin un non-cumul des mandats dans le temps, limitant à une seule réélection la durée de vie d'une élection.

D'autres mesures seraient bien entendu nécessaires. Si vous avez des propositions, je suis preneur.

0 comments:

Post a Comment

top