Infolinks In Text Ads

Primaires socialistes

" Mon soutien à François Hollande "
François Hollande à Lyon Confluence, premier "quartier durable" de France ©Zarma L'Agence  
Ma décision de soutenir un candidat aux primaires s’inscrit dans la fidélité à une ligne politique que je porte depuis longtemps. Elle est fondée sur la conviction que la quête de justice sociale portée par les socialistes ne s’inscrira réellement dans la vie des Français que si nous sommes capables d’impulser aussi une dynamique de réussite économique de notre pays.
Cet équilibre, entre efficacité économique et exigence sociale, je le retrouvais dans la ligne incarnée par Dominique Strauss-Kahn. Elle me semble aujourd'hui représentée par François Hollande. C’est donc naturellement que je le soutiendrai dans cette campagne qui s’ouvre. François Hollande est pour moi un vrai choix d’adhésion à un projet social-réformiste pour la France. Avant de décider de le soutenir, j’ai discuté avec beaucoup d’élus, de militants avec lesquels j’ai travaillé et qui s’étaient retrouvés sur la ligne social-réformiste de DSK. C’est dans ce dialogue que j’ai pris ma décision. Mon adhésion au projet de François Hollande est donc le fruit d’une réflexion collective. Nous le savons : les problèmes qui se posent à la France sont d’abord économiques. Le défi pour la gauche, demain, sera d’avoir à gérer les déficits du pays, de relancer la croissance, de réindustrialiser notre pays, de répondre ainsi aux deux problèmes qui se posent aux Français, celui du pouvoir d’achat et celui du chômage. Pour relever ces défis, il faut un candidat capable d’impulser une politique économique forte au niveau national mais aussi dans le cadre européen. Il faut une équipe qui porte fortement l’idée d’une relance politique de l’Europe, seule à même de sortir nos pays d’une crise qui s’approfondit partout dans notre continent. A partir de là, j’appelle tous ceux qui me font confiance et apprécient mon action à Lyon comme mon discours au niveau national à s’engager avec nous, autour de François Hollande.





0 comments:

Post a Comment

top