Infolinks In Text Ads

Politiques, Europe ...

La Grèce est, depuis la fin du régime des colonels, dominée par 3 clans qui se sont appropriés les principaux partis politiques et ont alterné les passages au pouvoir, avec des résultats qu'on a pu apprécier en termes  de laisser-faire, d'enrichissements des copains, de courte-vue,  et, selon certains, de corruption.
Bien que ces trois clans possèdent chacun des machines électorales très performantes, les prochaines élections risquent d'être amusantes quant à leur résultat.
La vitalité du mouvement des "Indignés" locaux, réclamant une autre démocratie (200 000 personnes à Athènes le 5 juin) est une des illustration de ce seïsme annoncé.

L'analyse de Médiapart décrit un Pasok (PS grec) appuyé sur les employés du secteur public, lié aux syndicats, parti de masse ancré dans les couches populaires, actuellement totalement "en ruines".

Mais cette tendance ne se cantonne pas à la Grèce. Les PS espagnol et portugais sont aussi en train d'être rejetés par leurs électeurs et, ailleurs, les prémisses de ce désaveu se dessinent.

Dans ces pays, les populations ont jusqu'ici eu le choix entre une droite adepte d'une adaptation à la mondialisation financière à marche forcée et de PS simplement soucieux d'en chloroformer les effets. 
Nul doute que, dans ces pays, droite et surtout gauche vont le payer électoralement cher et que, si l'extrême-droite  se dote d'une stratégie efficace, elle en recueillera les fruits, apparaissant comme porteuse d'une ligne politique neuve, face à des anciennes dont les résultats auront été calamiteux. 
A moins qu'une nouvelle force politique s'impose dans chacun de ces pays, mais on peine aujourd'hui à en discerner la forme. Finalement, la crise provoquée par la finance agit comme un bien sombre révélateur.
  • Escroquerie. Sur JT 13h de TF1 du 23/06, la "parente d'élève" qui témoigne n'est que l'attachée de presse d'E. Ciotti au CG.
  • "Prendre son temps, une subversion du quotidien", Le Monde. ****
  • "Paradoxes de la mobilité", Le Monde.
  • "Chantier de l'EPR : Bouygues et Elco mis en cause", Le Point.
  • "La Justice se rapproche encore de Jean-Noël Guérini", LibéMarseille.

0 comments:

Post a Comment

top