Infolinks In Text Ads

D.C.B.

J'avoue une certaine sympathie pour Daniel Cohn Bendit. Il est, avec quelques autres, à l'origine de l'aventure EELV, c'est un remarquable débatteur et il soulève souvent, des pistes de réflexion intéressantes.

J'avoue aussi une certaine lassitude face à ses pleurnicheries depuis les résultats du vote des motions d'EELV, telles qu'on les retrouve dans le dossier que lui consacrait hier Le Monde.fr ou dans Marianne.

Pour ce Congrès, il a été choisi un système de vote réservé aux présents aux AG Régionales, chaque présent ne pouvant avoir plus d'un mandat. Si l'on peut critiquer ces choix, qui ont abouti à ce que les votant dépassent de peu les 50%, on peut aussi s'en féliciter, ayant évité les barons porteurs de 80 (ou plus) mandats tels qu'on les a connu au PS à une certaine époque ou les problème d'un vote de 12 000 adhérents par Internet. En outre, le vote par Internet qu'il réclamait, qui a été pratiqué pour les adhérents résidant à l'étranger, a abouti à une participation à peine supérieure (58%).

Ses incantations au sujet de "La Coopérative", attribuant cet échec à la direction actuelle, sonnent creux. D'une part parce que dans les régions où son courant est majoritaire, les adhérents à cette coopérative ne sont pas plus nombreux que dans les autres, de l'autre parce que cette "Coopérative" aux contenus flous, censée être la marque d'une "politique autrement", souffre d'un handicap originel, au delà de déclarations pompeuses, celui de l'absence d'une méthodologie pour sa construction. Et je n'ai entendu personne en proposer une...

J'ai l'impression que DCB, outre cette réaction d'un gamin boudeur, rêve de retourner aux débuts d'EELV, quand la direction s'était cooptée, où de petits arrangements entre quelques personnes désignaient des responsables et décidaient des parachutages, ce qui a certes permis le décollage de la structure mais qui, à moyen terme, constituerait une aristocratie menant au suicide collectif.

Enfin, je ne suis pas persuadé que sa stratégie de ne pas présenter de candidat EELV aux Présidentielles soit la bonne, même si je ne suis, à l'heure actuelle, pas davantage persuadé du contraire.

0 comments:

Post a Comment

top