Infolinks In Text Ads

Cauchemar annoncé

Nice-Matin, fidèle à son estrosisme inconditionnel, annonçait sans la moindre critique, jeudi 9 juin, le "plan de bataille" prévu pour organiser les déplacements au "Grand Stadium" de la Plaine du Var.

On les comprend: 35 000 à 45 000 places selon les évènements "culturels" programmés, avec plus de 60% des arrivées et 90% des retours à organiser en une heure...

- D'autant que le tramway, annoncé pour 2015, ne verra vraisemblablement pas le jour avant longtemps car, dès 2014, les capacités financières de la ville se réduiront à pas grand chose,
- que le parking automobile de ce stade ne pourra accueillir qu'un nombre de voitures très faible et  certains parkings qui seront, pour l'occasion, réquisitionnés dans le voisinage se situent à une distance plus que respectable.
- Prévoir 1 200 personnes à l' heure par le Train des Pignes semble exagérément optimiste pour un train circulant sur une voie unique et d'un volume modeste de personnes transportées....

 Or, on sait que 70% des spectateurs des matchs au vieux Stade du Ray s'y rendent en voiture malgré un tramway bien cadencé.

Alors, la solution-miracle "des bus « à forte capacité » pouvant transporter 150 personnes à la fréquence d'un toutes les minutes entre la plaine du Var et le centre-ville" est certes annoncée (60 bus par heure...)  mais la fréquence prévue fait rire tous ceux qui s'y connaissent un peu en matière de trafic, et promet, si elle est mise en oeuvre, des embouteillages gigantesques sur la 202 et à la sortie de l'autoroute...

Si, comble de malheur, le même soir, il y a une nocturne dans les grandes surfaces de la route de Grenoble, où si un spectacle est programmé au Zénith, cela risque d'être épique...

Résumons:
- un cauchemar annoncé pour les matchs- évènements et un déficit à prévoir pour les matchs ordinaires.
- un stade d'une capacité de 35 000 places quand la moyenne des matchs de l'OGC Nice au Ray est de 10 000 spectateurs..., avec une équipe qui, cette année encore, à frôlé la descente en L2.
- Un coût de 245 millions d'€, en partenariat public-privé, qui reviendra à largement plus du double, sur 30 ans, aux contribuables.
- Des pénalités à la charge de la ville si le nombre de spectateurs est jugé insuffisant par l'opérateur.
- Des risques importants pour les nappes phréatiques (qui sont à moins de 8m de profondeur et à 6 m lors des périodes de grandes eaux) lors de la construction du stade, sans parler des autres risques, qui se produisent à l'aérogare 2 et aux bâtiments de la cité administrative, d'un enfoncement progressif du bâti.
- La disparition de terres agricoles de proximité.

C. Estrosi refait les mêmes bêtises que J. Peyrat lors de son premier mandat, oubliant les besoins des niçois au bénéfice de financements d'opérations de prestige, reportant aux calendes grecques les investissements indispensables comme le prolongement de la ligne 1 du tramway, et les suivantes. En outre, en 2014, les marges financières de la ville seront inexistantes. Elu par le BTP, sa principale préoccupation est de leur renvoyer l'ascenseur sur des opérations rentables (pour eux). Le payera-t-il en 2014 ?

PS- "Le +1 de Google": Vous avez dû le remarquer au bas de posts, à côté des signalements vers Twitter, FaceBook, ... J'ai mis un moment à en comprendre le sens. En fait, il est comparable au "J'aime" de Facebook. Cliquer dessus signifie que vous avez apprécié le post.
  • "Les dix stratégies de manipulation de masses"Sud-Solidaires Dunkerque.
  • "Présidentiables: Hollande et Aubry au coude à coude", Libération... "En revanche si on ne tient compte que de l'avis des sympathisants écologistes, Eva Joly est largement en tête avec 57% d'opinions favorables" (par rapport à N. Hulot).
  • "L'agence Standard & Poor's abaisse la note de la Grèce à CCC", Le Monde.
  • Nicolas Hulot à Nice, c'est confirmé: le 21 juin, de 18h à 20h au Museaav, 16, Place Garibaldi.
  • Marseille, "15.000 logements au bord du scandale", Owni.

0 comments:

Post a Comment

top