Infolinks In Text Ads

Statuts

Il y a plusieurs manières, pour un parti politique, que s'installe durablement à la tête d'une structure intermédiaire (Région, département, ...) une clique (j'ai du mal à trouver un autre qualificatif) qui s'arroge tous pouvoirs, y compris en préservant les apparences de la démocratie.

- En affirmant, d'emblée, son autorité et en proposant, pour les statuts régionaux, par exemple, qu'elle est: "l'autorité de contrôle de la régularité des activités des groupes locaux", quand les statuts nationaux précisent simplement: "Les régions respectent et veillent au respect par les Groupes locaux des principes du parti ainsi que des décisions des Congrès et du Conseil fédéral".

- En privant les groupes locaux de tout financement autonome en précisant, par exemple que les ressources de la structure régionale: "sont : Les cotisations des adhérents/es, au delà de la part fédérale ; Les cotisations des élus/es régionaux et des autres collectivités territoriales". Alors que les statuts nationaux disent: "Le montant de l’adhésion des adhérent-e-s se compose d’une part nationale fixée par le Conseil fédéral, d’une part régionale et d'une part destinée au groupe local" et précise la même chose concernant les reversements indemnitaires des élus.

- En muselant les investitures aux élections externes, tentant de camoufler la chose sous un jargon pseudo-technique, annonçant: "Élections municipales: les candidatures sont présentées par les groupes locaux. Elles doivent être avalisées par le CPR. En cas de conflit, c'est le CPR qui tranchera. Dans les préfectures et toutes les villes de plus de 40 000 habitants, chaque instance concernée est tenue de proposer un binôme paritaire de têtes de liste à partir desquelles le Conseil politique régional élabore un ou plusieurs scénarios entre lesquels il choisit. Les listes finales pour les élections municipales dans ces communes sont organisées en fonction de ce scénario", quand les statuts nationaux précisent simplement: "Le choix des candidat-e-s présenté-e-s par Europe Ecologie - Les Verts aux élections se fait systématiquement par des votes ad hoc des adhérent-e-s".

Mais ou est donc "le réseau" et "la base", dont ils se gargarisaient quand nous critiquions l'anti-démocratie des auto-proclamés ?

Mais il est vrai que cela se passe en Paca et que c'est tenu par des adhérents des Bouches du Rhône où, comme chacun sait, qu' à gauche comme à droite, la démocratie des partis politiques est exemplaire.
  • En France, "La moitié des antibiotiques est destinée aux animaux d'élevage", Notre-Planète Info.
  • "Comment va la société française ?", Alternatives Economiques. ****
  • "Cohn-Bendit critique "l'échec collectif" d'Europe Ecologie-Les Verts", Le Monde. Et je partage une partie de ses critiques, notamment en ce qui concerne le niveau régional.
  • Grèce, Portugal, Irlande, Espagne..., ça chauffe..., Blog de Paul Jorion
  • Les grands traits de l'enfumage qui se prépare, de la "doctrine Sarkozy de 2012", L'Elysée côté jardin.

0 comments:

Post a Comment

top