Infolinks In Text Ads

La double mort de Ben laden

 "Ce soir, je suis en mesure d'annoncer aux Américains et au monde que les Etats-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama ben Laden, le dirigeant d'Al-Qaeda, un terroriste responsable du meurtre de milliers d'innocents..." C'est la déclaration de B. Obama annonçant l'évènement.

Il aura fallu près de 10 ans pour que l'homme le plus recherché du monde, dont  chacun savait qu'il était réfugié au Pakistan reçoive le châtiment amplement mérité. Mais, malgré les méfaits d'Aqmi en Afrique subsaharienne et le très récent attentat de Marrakech, Ben Laden était déjà symboliquement mort depuis quelques mois.

Les révolutions des pays arabes, les revendications démocratiques qui les concernent à peu près tous ont sonné le glas des liens qui avaient été opérés entre les masses arabes et les intégristes à partir des années 90, dans la foulée de la défaite de l'armée rouge en Afghanistan et des exploits de la CIA qui les avait armés...

Partout, la contestation politique qui trouvait, dans l'intégrisme musulman, le seul exutoire, l'a laissé tomber telle une vieille chaussette au bénéfice de revendications sociales, démocratiques, voire carrément laïques.

Je lisais dernièrement dans je ne sais plus quelle gazette en-ligne tunisienne, qu'une partie des mosquées tunisiennes avaient vu leurs imams modérés chassés par par des radicaux musulmans et que leur fréquentation, du coup, avait baissé de plus de moitié. L'auteur de l'article constatait que seule une petite partie de ceux qui en étaient partis avait rejoint d'autres mosquées dont les imams restaient modérés. Les plus nombreux avaient décidé de pratiquer chez eux, rejoignant la masse des "croyants mais pas pratiquants" de religions européennes, premier pas vers une pratique culturelle et non plus religieuse de la religion dans la plupart des pays démocratiques.

Alors, certes, le terrorisme intégriste n'est pas éradiqué. Attendons-nous, pour encore quelques années à quelques soubresauts de la bête. Mais la simultanéïté des révoltes des masses arabes et l'exécution de Ben Laden n'est historiquement pas une coïncidence.

Cela ouvre de belles perspectives, à moins que les pays occidentaux, la Chine et la Russie n'aient pas compris la leçon et persistent à soutenir des bouchers, dictateurs et roitelets arabes n'offrant que la religion comme exutoire à leur corruption, leurs répressions sanglantes, l'absence de libertés et la confiscation au profits des clans au pouvoir des revenus du pétrole et des matières premières.
Cette année 2011 aura, au moins de ce point de vue là, une bonne et belle année. 

Ps- Du fait des récents incidents indépendants de ma volonté, je vais devoir abandonner un de mes deux blogs, voire les deux au bénéfice d'un 3ème, dans les jours qui viennent, ne laissant subsister sur l'(es) autre (s) qu'un rappel hebdomadaire des posts. Pour être certain de retomber toujours sur le bon blog, remplacez, liez et retenez l'url:
http://www.blogajef.fr
avec laquelle vous serez re-dirigé automatiquement vers la solution choisie. Merci. 

0 comments:

Post a Comment

top