Infolinks In Text Ads

30 ans..., Déjà...

En ce jour anniversaire, 30 ans, sans pour autant regretter mon vote,  je ne peux que percevoir l'écart entre l'immense, l'indescriptible joie qui m'avait saisi à 20h lorsque le "Journal télévisé" du 10 mai 81 avait annoncé la victoire de F. Mitterrand..., et l'étiolement de ce sentiment, d'abord doucement, puis de plus en plus fort pour en arriver, aujourd'hui, à un oeil franchement critique, à la fois de mes illusions (j'avais 36 ans) et des politiques suivies par le PS.

Je me souviens du Boulevard Jean Médecin, à Nice, noir d'une foule heureuse, chantant, s'embrassant, chacun étant descendu spontanément dans la rue pour dépenser son trop-plein de bonheur, sous les regards sympathisants des forces de police.

Je me souviens, dans les jours qui ont suivi des regards inquiets des gens de droite, voyant déjà les chars de l'Armée Rouge défiler sur les Champs-Elysées, faisant passer des valises de billets en Suisse, ou s'empressant de partager, avec leurs enfants, leurs propriétés, de peur qu'on leur prenne tout, ...

Et puis j'ai vu la vague des adhésions au PS, certaines aux motivations troubles parmi lesquels se sont révélées de vrais rats. Je me méfie depuis des adhésions des lendemains de victoires électorales, et leur préfère, de beaucoup, celles des soirs de défaites.

Nous attendions tous l'avènement d'un "Changer la vie", sans savoir qu'au même moment M. Thatcher, vite rejointe par R. Reagan, jetait les bases du consensus de Washington qui ouvrait les portes à la mondialisation financière. Sans voir que cette période euphorique allait sombrer, deux ans plus tard, dans "la rigueur", mettant en évidence que les conséquences du quantitatif ouvrent très souvent la porte aux cygnes noirs du bond qualitatif.

J'aurais de quoi écrire un épais livre avec tous les souvenirs, bons et mauvais, de ces moments où j'avais quelques petites responsabilités. Mais laissons le passé à lui-même.

Alors, certes, il en reste quelques belles oeuvres ayant durablement embelli le paysage: l'abolition de la peine de mort, la libéralisation de l'information (quoique cette dernière n'a duré qu'un bref temps, sombrant dans le commercial le plus éculé), ... 

Dans l'ensemble, quelle déception trente ans après,... D'autant qu'on voit, selon un dernier sondage, dans l'esprit des français, que F. Hollande apparaît comme le l'héritier le plus crédible de F. Mitterrand... L'homme qui, en 10 ans, a presque failli détruire le PS, celui dont le bilan culmine  avec le calamiteux Congrès de Reims, désigné héritier de celui qui l'a bâti... 
Vraiment de quoi donner espoir ?
  • "Sécurité, inspirations canadiennes", Le Monde.
  • "La nouvelle mode du miracle allemand", Le Monde. ****
  • Les recettes du blog Tes reins et terroirs. 
  • "Les 110 milliards d'euros accordés à la Grèce n'ont pas suffi", Le Monde.
  • "La finance s'est disqualifiée", Le Monde.
  • Vu chez Olivier: "LE calendrier de guerrières sexy pour de l’année internationale de la forêt". EcoloInfo.  Il paraît que cela donnerait des idées à certaines en Paca.
  • "Le vrai cancer de la France, ce n'est pas l'assistanat, mais le chômage", L'Express.
  • Un lobbyste des gaz de schistes, député Ump, Owni.

0 comments:

Post a Comment

top