Infolinks In Text Ads

Métropole niçoise (bis)

C. Estrosi a décidé d'accélérer la mise en place de la métropole niçoise, convoquant, ce soir, un conseil communautaire sur ce thème.

Rappelons que la création d'une métropole, telle que prévue par la loi de 2010 qui lui est consacrée, suppose l'adhésion des conseils municipaux des communes concernées et concerne un ensemble dépassant les 500 000 habitants. La métropole, dotée de son chef lieu, récupèrera les compétences du Conseil Général sur le territoire concerné, celles qui lui seront données par les communes y adhérant et peut, à l'initiative du Conseil Régional, récupérer aussi des compétences régionales.

C'est un sujet qui m'intéresse depuis longtemps. J'écrivais, : "La métropolisation est un processus, à l’oeuvre depuis longtemps, qui se caractérise par le poids plus important pris par les grandes villes dans certaines fonctions urbaines. Phénomène plus ou moins spontané, permis par les lacunes règlementaires, la métropolisation crée de grands ensembles urbains discontinus, hétérogènes, dans lesquels des zones à forte densité humaine cohabitent avec d’autres à densité faible, voire très faible, et où des centralités de second niveau, généralement spécialisées (technopoles, lotissements d’habitation, cités ghettos, centres d’affaires, …) se répartissent rarement harmonieusement, multipliant les trajets et rallongeant les durées de transport (domicile-travail, domicile-études, domicile-loisirs, domicile- commerces, …) sur des ensembles fragmentés, souvent ségrégatifs et rendant difficiles l’accomplissement de certaines fonctions, notamment de mobilités, d’homogénéïté sociale, de traitement des déchets…".

J'écrivais ici, plus récemment que cela me semblait: "une excellente chose pour, à la fois, simplifier le mille-feuille administratif des compétences territoriales et se doter d’un outil de décision qui puisse répondre aux innombrables problèmes qu’une urbanisation non régulée à la bonne échelle, autour des grandes villes, fait apparaître et développera toujours davantage".

Je disais, encore: "L’état prévoit depuis quelques années de donner aux métropoles nationales la possibilité de se constituer en ensembles institutionnels dotés de compétences. Bien entendu, il faudrait que cela s’accompagne d’une simplification du mille-feuille institutionnel (Commune + Communauté urbaine + Métropole + Conseil général +  Région, …).Si cela s’accompagne d’un réel débat démocratique, ne nous amusons pas à refuser".

Et tout le problème se situe, comme pour la Plaine du Var, dans  l'opacité qui entoure ces tractations, les petits arrangements entre élus qui vont donner au super-maire des pouvoirs immenses qui, dans le cas niçois, renforceront encore les clientélismes à l'oeuvre, au bénéfice du BTP et des grands hôteliers qui tiennent la ville depuis la fin de la dernière guerre.

0 comments:

Post a Comment

top