Infolinks In Text Ads

Blasphèmes




Les gesticulations des intégristes au sujet de l'exposition d'Avignon me fatiguent, comme d'ailleurs toutes les gesticulations contre des "blasphèmes", de quelques religions qu'elles viennent.

Dans ce cas là, la manifestation de protestation était organisée par "L'institut Civitas", qui précise, sur son site: "L' 'abbé Régis de Cacqueray, de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X  a exhorté les fidèles à dire un chapelet de réparation".

Précisons que cette "Fraternité" est la secte de feu l'évêque Lefebvre et que Civitas est "un mouvement politique inspiré par le droit naturel et la doctrine sociale de l'Église et regroupant des laïcs catholiques engagés dans l’instauration de la Royauté sociale du Christ sur les nations et les peuples en général, sur la France et les Français en particulier", soucieux de "restaurer une France chrétienne", dispensant une "formation doctrinale et politique" et prônant le rétablissement d'un "ordre chrétien". Bref, des intégristes, adversaires résolus de la laïcité...
Depuis, ils ont réussi à détruire l'oeuvre contreversée. (Next Libé), sans que Claude Guéant semble s'émouvoir de cette censure obscurantiste.

Ces gens là sont des adversaires résolus de la démocratie et de la république et leurs messages puent la haine de tous ceux qui ne pensent pas comme eux. J'aurais de beaucoup préféré les entendre vigoureusement protester, avec leur abbé en soutane, contre les innombrables cas de pédophilie dont se sont rendus coupables des membres du clergé.

Alors, certes, je ne suis pas persuadé que "Piss Christ" d'Andres Serrano, spécialiste d'oeuvres portées tournant autour du social, du sexe et de la religion, représentant un crucifix dans un verre d'urine soit forcément une oeuvre d'art qui aurait franchi les siècles,  mais il aurait mieux valu laisser les spectateurs (payants) de l'exposition en décider.

0 comments:

Post a Comment

top