Infolinks In Text Ads

Cantonales, second tour

Un niveau d'abstention sensiblement équivalent au premier tour malgré les leçons  de morale civique qui nous ont été délivrées toute la semaine et les appels de la gauche à "arrêter l'infâme".... Ce qui semble bien montrer que le malaise démocratique de la société française est profond:
- d'une part la majeure de la population est furieuse de la situation qui lui est faite après 10 ans de droite et 4 de sarkozysme,
- de l'autre, la gauche est non seulement incapable de capitaliser ce mécontentement, mais voit Mme le Pen en profiter en partie, retrouvant, malgré la perte de plus d'un million de voix, ses scores de 2004.

Alors, on peut, comme certains accuser les autres, la division (orchestrée par les autres), se persuadant d'avoir été irréprochable, d'avoir "fait le choix de la responsabilité", prenant son parti la désaffection des quartiers populaires (les cons), déplorant la concurrence que les gens se livrent entre eux dans les quartiers populaires (au lieu de voter intelligemment à gauche) et mettant en cause le manque d'intégration de l'immigration.

En ce qui me concerne, comme je l'avais dit, j'ai considéré ces cantonales comme une sinistre parodie  de démocratie et ne m'en suis pas mêlé autrement que par les discussions entre copains et la lecture de la presse..

Enfin, les résultats sont là...

0 comments:

Post a Comment

top