Infolinks In Text Ads

La Confluence, ça avance !

Nous avons posé hier la première pierre du prochain pôle de commerces et de loisirs de La Confluence, un des plus grands chantiers européens en cours

Comme je le dis souvent, tout destine
La Confluence au prolongement naturel du centre de Lyon et au rayonnement international de notre métropole.


A la pointe Sud de la Presqu’île, nous sommes tout simplement en train de construire le Lyon du 21e siècle ! La présentation des 52 000 m² du prochain pôle de commerces et de loisirs qui ouvrira en 2010 nous l’a encore rappelé. Dessiné par l’architecte Jean-Paul Viguier (photo), cet ensemble aux lignes futuristes s’insèrera dans un superbe environnement naturel, entre Saône et Rhône.

On voit bien aujourd’hui que cet ambitieux projet, dont certains disaient qu'il était impossible à concrétiser avant des années, est aujourd’hui une réalité concrète dont les Lyonnaises et les Lyonnais pourront bénéficier dès demain !


Ce soir sur TLM... Je serai ce soir l'invité de TLM dans "10 questions à...", émission diffusée à 18h45, puis multi-rediffusée sur la chaîne lyonnaise. Par ailleurs, je me suis engagé lundi à répondre sur ce blog à tous les internautes du forum du Nouvel Observateur. Encore un peu de patience et vous aurez la suite de ce chat dans les prochains jours ! En attendant, je vous invite à découvrir la première partie de ce forum qui, comme vous pouvez le voir, a rencontré un très vif succès !
A Glasgow !
Après son match nul (2 - 2) face aux étoiles du Barça, l’OL devra aller battre les Glasgow Rangers pour décrocher une place en huitièmes

Comme tous les amoureux de football, j’ai été ébloui par la qualité du jeu offert hier par les équipes de Lyon et Barcelone à Gerland.
Malgré une entame de match difficile (un superbe but du catalan Iniesta à la 3e minute), les Lyonnais ont fait mieux que résister, le génie de Juninho faisant le reste !
Dans quinze jours, l’OL n’aura d’autre choix que de s’imposer à Ibrox Park. Mais attention ! Car si une victoire semble à portée de main, les Lyonnais auront face à eux des Glasgow Rangers tout aussi motivés pour décrocher une place en huitièmes !

Allez l’OL !

Forum du Nouvel Observateur (suite...)

Comme promis, voici les réponses au internautes du Forum du Nouvel Observateur auquel j'ai participé le 27 novembre. Bonne lecture à tous !

Question de : Internaute
Vous restez silencieux quand à vos projets pour Lyon après mars, à quel moment comptez-vous rentrer dans l’arène ?
Il me semble avoir déjà annoncé pas mal de choses… les rives de Saône, un grand et très beau projet qui aura un peu les mêmes fonctions que les berges du Rhône, mais dans un traitement plus intimiste, et avec des connexions sur l’ensemble des éléments de patrimoine qui jalonnent cet itinéraire, de l’ile barbe jusqu’au confluent. Le site de la caserne du sergent Blandan, dont nous ferons un parc urbain sur 17 ha (l’idée était d’ailleurs tellement bonne que nos opposants se sont rués dessus… 6 mois après nos annonces). L’axe Garibaldi qui sera totalement transformé et deviendra un espace verdoyant dans sa longueur ; la création d’un vaste centre nautique ludique, la réhabilitation de la piscine du Rhone avec des bassins accessibles toute l’année, et l’hiver une patinoire sur l’un des bassins… La 2e phase de confluence, l’extension des tramways et métros… la mise en vitesse de croisière de REAL, le RER à la lyonnaise avec cadencement des trains et billetterie type « carte orange »…Et beaucoup de choses encore ! Je reviendrai en détail sur notre projet courant janvier.
Question de : Internaute
Que comptez-vous faire du quartier plutôt pouilleux dans lequel se trouve l’ENS ?
Je ne vous cache pas que je n’aime pas l’expression « quartier pouilleux »… Gerland fait l’objet d’une mutation assez impressionnante. Voyez la transformation de la place des docteurs Mérieux, devant la halle et tout près de l’ENS sciences. Les efforts se poursuivent dans ce quartier, qui a tout de même beaucoup gagné depuis 6 ans, reconnaissez-le !
Question de : Internaute
Monsieur Collomb, en cas de réelection, nommerez-vous une femme comme 1ère adjointe ?
Pour le moment, la seule question que je me pose est celle de l’élection. Mon équipe et moi y travaillons pour que cette élection se déroule dans le mieux possible.Attendons donc d’être élus avant de distribuer les « maroquins » !
Question de : Rodolphe Rous
Bonjour Monsieur le Sénateur-Maire. Vous aviez promis en 2001 la création d’un festival du cinéma. 7 ans après, toujours rien. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
Beaucoup de choses ! Nous avons d’abord eu l’opportunité d’acquérir la collection GENARD, une formidable collection de matériels cinématographiques exposés désormais à l’Institut Lumière, dont la scénographie a été modifiée en conséquence. L’équipe de l’Institut Lumière travaille depuis deux années à l’élaboration d’un grand festival international de cinéma, mandatée par le Grand Lyon. Vous aurez la bonne surprise de voir ce festival, sans doute dès 2009 !
Question de : Internaute
Monsieur le maire bonjour, quels sont vos projets de développement des transports en commun au vu de la difficulté croissante à circuler en voiture?
Oui, vous avez raison, la circulation automobile est devenue difficile au fur et à mesure que le parc automobile a augmenté. C’est pour cela, et aussi pour un enjeu d’environnement, que nous nous sommes lancés dans une politique de transports en commun ambitieuse. Par la création de lignes nouvelles (tramway, Métro, trolleybus…), et par la création d’une offre mieux « marketée » (cadencement des trains, billetterie unique selon le mode d’une « RER » à la lyonnaise, avec une sorte de carte orange qui permet d’emprunter trains puis transports urbains pour un cout forfaitaire mensuel).Enfin, l’émergence de la pratique du vélo avec velo’v et la création de pistes cyclables nouvelles constitue aussi une alternative au déplacement automobile.
Question de : Internaute
Pensez vous qu’Olivier Besancenot soit capable de créer un nouveau grand parti de gauche ?
La vraie question est : Olivier Besancenot et son parti souhaitent ils devenir un parti de gouvernement, c'est-à-dire exercer le pouvoir ?Je ne connais pas clairement la réponse.
Question de : Internaute
Bien. Maintenant qu’on a bien tourné autour du pot, la question : Etes-vous pleinement satisfait de la composition de vos équipes, et notamment de votre atout-diversité, Mme Vallaud (Belkacem) ?
Vous avez raison sur un point ; Najat Belkacem est un formidable atout. Au titre de ses talents, de sa jeunesse, de son enthousiasme. Elle incarne la diversité ? Tant mieux ! Mais ce n’est pas par ce prisme que je l’ai choisie. Quant à mes équipes pour les municipales, vous les connaitrez avant la fin de l’année et vous y découvrirez quelques surprises heureuses !
Question de : Internaute
Gg, deux mandats, c’est pas trop long ??? Tu n’as pas peur de l’usure du temps...
Je connais bien peu de maires qui aient choisi de renoncer au terme d’un premier mandat. Si vous en connaissez, faites le moi savoir. A l’échelle d’une ville, je ne crois pas que deux mandats soient trop longs. Mais si cela pouvait vous rassurer, sachez que je n’envisage pas de durer aussi longtemps qu’Edouard Herriot ou que Louis Pradel…
Question de : Internaute
Une alliance avec les verts est-elle envisageable pour mars prochain !?
lle est sur les rails !
Question de : Internaute
Bonjour. Je constate avec tristesse que lorsqu’on vous écrit, vous transmettez le courrier pour réponse à vos services et ceux-ci ne répondent pas; de même, un de vos adjoints, député ne répond pas à une demande de rendez-vous. Je comprends fort bien que votre temps est compté, mais ces silences ressemblent fort à une indifférence vis à vis de vos électeurs (j’ai toujours voté à gauche pour préciser ) J’avais posé une question à Mme Royal avant la réforme des retraites et là encore pas de réponse. Envisagez-vous de vous préoccuper un peu plus de vos électeurs de base ?
Nous recevons à la mairie de Lyon près de 3000 courriers chaque jour. Il peut donc arriver qu’il manque une réponse ; mais la consigne donnée aux services est de toujours répondre. Laisser moi vos coordonnées et une copie de vos courriers, et vous aurez une réponse !
Question de : Internaute
Monsieur le maire, où en est le chantier de la tour oxygène à la part dieu ? Etait-il nécessaire de construire une nouvelle tour à lyon ?
Le chantier a démarré. Ce n’est pas la Ville ni le Grand Lyon qui construisent cette tour ; c’est un opérateur privé. Mais lorsque l’on peut mettre sur un même site 45.000 m² de bureaux et d’activités, c’est mieux que d’avoir 100 bâtiments de 450 m² qui viendraient occuper un espace considérable dans un secteur vert de l’agglomération. Je crois à la compacité des villes et de l’urbanisme ; pas à l’éparpillement géographique qui détruit les paysages, et pose des problèmes insolubles de transport et d’environnement.
Question de : Internaute
Quelle politique culturelle comptez-vous mettre en place pour Lyon si vous êtes de nouveau élu, ce que je vous et nous souhaite ardemment ?
Je souhaite que notre politique culturelle soit un peu réorientée vers une approche événementielle plus grand public. Cette approche qui permet au plus grand nombre de gouter la culture et les arts. Nous maintiendrons bien sur la qualité des institutions culturelles et leur rayonnement, essentiels à Lyon.
Question de : Thierry Mouillac
ous revenez souvent sur l’union de la droite à Lyon. Cette alliance vous inquiète-t-elle ?
Vous êtes aujourd’hui très assidu et je vous en remercie. Non, l’union de l’UMP, des villieristes et des millonistes ne m’inquiète pas. Je constate simplement que l’espace politique local est aujourd’hui clivé entre deux camps ; celui d’une droite radicale qui s’est mise d’accord sur un programme essentiellement inspiré des millonistes, et le camp du rassemblement et de l’ouverture, de la gauche au centre, allant même jusqu’à des personnalités qui assument le choix de me soutenir alors qu’elles avaient choisi M. Sarkozy lors de la présidentielle. C’est un rassemblement qui est fidèle à la tradition historique lyonnaise, celle qui faisait travailler ensemble les Chrétiens sociaux et les radicaux par exemple.
Question de : Mickachef
Que pensez vous du projet de l’OL : OL Land, ceci va t-il couter cher aux contribuables? Que deviendra le stade de Gerland ?
Le grand stade de l’OL sera construit par l’OL, pas par la collectivité ! Je suis favorable à sa construction pour deux raisons : parce que l’OL en a besoin pour continuer de progresser, et que la nouvelle jauge de 60.000 spectateurs lui permettra d’être à un niveau compétitif par rapport aux autres clubs européens. Ensuite, parce que c’est une formidable opportunité d’équilibrage de l’agglomération. L’Est de l’agglo avait jusque là surtout fait l’objt de constructions d’infrastructures routières quasiment réservées au transit. Avec ce complexe sportif, commercial et hotelier, c’est à une véritable requalification de l’est de l’agglo que nous assistons.
Question de : Internaute
La circulation auto sur les quais du Rhône rive gauche, surtout à partir de la rue Duquesne est très dangereuse. il est même "suicidaire" de vouloir traverser au passage piétons du fait de la vitesse des voitures. Ajoutons que certains a.midi une jeune femme "fait le tapin" (pas tous les jours) depuis plusieurs années et là encore, risque d’accident ... par freinage intempestif. que comptez-vous faire sur ces 2 plans - vitesse excessive et freinages brutaux - merci. MV
Je répondrai comme j’ai répondu un peu plus tot à un autre internaute qui se plaignait des contrôles de vitesses à Lyon. Oui, les voitures vont parfois trop vite sur le quai, et c’est pour prévenir cette situation que la police municipale s’est dotée de radars de mesure de vitesse. Il demeure que quels que soient les pouvoirs du maire, celui-ci a peu de moyens d’obtenir de chacun un réel sens civique. Il y aura toujours quelques resquilleurs… qui comprennent qu’il convient de respecter les règles quand les points ont disparu de leur permis de conduire.
Question de : Internaute
Bonjour Monsieur le Maire, allemande habitant Berlin j’ai eu l’occasion suite à un article sur Lyon dans une revue consacrée à la France et publiée dans mon pays de découvrir Lyon et ses lumières. Je suis venue avec ma famille et j’ai été enchantée. Votre ville semble très proche de nos goûts (dynamisme, design, vélos...). Pourtant nous la connaissons peu. Je trouve cela dommage. Comment la faire mieux connaitre ici ? Merci.
La notoriété et l’image d’une ville à l’étranger ne se décrète pas… c’est grâce à son rayonnement croissant que Lyon se fera connaitre à Berlin, et donnera envie aux allemands de s’arrêter dans la ville lorsqu’ils prennent le chemin de la méditerranée.Du coté du monde de l’entreprise, lorsque j’observe les investissements des sociétés allemandes à Lyon, le niveau d’attractivité de Lyon est déjà très élevé.
Question de : Internaute
Vous allez recevoir Dominique Perben, missionné par le président, cet après midi au Grand Lyon, ce qui vous met dans la position de lui donner des clés pour vous battre aux élections. Comment allez-vous gérer cet entretien?
Tout ce qui peut faire avancer les agglomérations est utile. Mais je crains que la mission donnée opportunément à m Perben ne s’arrête, quoi qu’il arrive, au lendemain des municipales. A vrai dire, j’ai le sentiment que cette mission avait d’abord pour objet de lui permettre d’apprendre un peu sur le fonctionnement et le rayonnement des grandes agglomérations. J’étais d’ailleurs heureux de le rencontrer pour lui faire découvrir les progrès de Lyon en matière de rayonnement et d’attractivité. Car je crois qu’il n’avait pas tout mesuré sur le développement de l’agglomération lyonnaise.
Question de : Internaute
Bonjour. Les berges du Rhône ont été aménagées et elles sont magnifiques. Mais pour ceux qui circulent sous les platanes des quais quel désastre ! Des voitures, souvent mal garées, des crottes de chien, des détritus etc... Que comptez vous faire pour que cette promenade redevienne agréable et en harmonie avec les quais nouvellement réaménagés. Merci. JG
Vous avez raison de souligner ce point ; pendant le chantier, nous avions ouvert les « quais hauts » au stationnement, dans l’attente de l’ouverture des parkings Lyautey et Fosse aux ours ; Ce dernier est maintenant ouvert, et le parking Lyautey ouvrira grosso modo d’ici une année. Les quais hauts seront alors restitués à la promenade sous les arbres.
Question de : Internaute
Pensez-vous faire alliance avec Lutte Ouvrière, comme dans d’autres municipalités de France tenues ou convoitées par les socialistes?
Lutte Ouvrière n’a pris aucun contact avec nous pour en parler. Je ne connais pas leur intention.
Question de : Internaute
Une rénovation ou une fermeture des tunnels de Fourvière est elle envisageable et envisagée?
Une rénovation totale du tunnel de la Croix-Rousse est programmée d’ores et déjà, en limitant toutefois les fermetures au strict minimum. Pour ce qui concerne le tunnel de Fourvière, nous nous adapterons à l’évolution des règles de sécurité, avec toutefois un préalable : préserver la circulation des usagers.
Question de : Internaute
Bonjour Monsieur le Sénateur-Maire. A l’approche des élections municipales, la question du cumul des mandats est relancée. Les mauvaises langues disent même qu’on ne vous voit pas beaucoup au Sénat. Que pouvez vous nous dire sur le sujet ?
Des choses assez simples en fait. Tout d’abord, que je n’ai aucune autre ambition que de m’occuper de Lyon, de promouvoir ses intérêts. Je n’ai aucune visée nationale. Certes, j’aimerais que Lyon soit exemplaire de la bonne gestion d’une grande collectivité ; gestion faite de développement, d’équilibre social, de volonté en matière d’environnement, et de bonne gouvernance. En cela, je pense pouvoir légitimement m’exprimer au sein des instances nationales pour faire valoir cet exemple. Mon ambition est très grande ; mais elle ne concerne que Lyon et son avenir. Je ne vous cache pas par ailleurs qu’il m’est arrivé souvent d’utiliser mon mandat de sénateur pour faire avancer des dossiers lyonnais, ou pour interroger le gouvernement sur tel ou tel aspect d’une loi nouvelle, ou encore pour susciter des amendements à des projets de loi qui me paraissaient desservir les grandes villes ou les grandes agglomérations.
Question de : Sarah
Bonjour M. Le Maire, j’ai entendu dire que pour la Fête des Lumière, des associations pouvaient participer à de la création d’évènements urbains, et bénéficier (si le projet est valide) de subventions municipales. Je trouve cette idée très intéressante, si vous êtes élu, (ce que je vous souhaite!), continuerez-vous à encourager l’investissement citoyen des lyonnais dans la vie de la cité et comment?
Oui bien sur. Il y a beaucoup d’associations et d’artistes, d’étudiants aussi, qui participent à la fête des lumières en créant des installations lumière. C’est un exemple parmi d’autres, puisque pour les fêtes d’été (tout le monde dehors, sous les arbres…) nous faisons aussi appel à des associations. Nous le ferons bien sur pour le grand événement sur les fleuves que je souhaite créer dès 2009.
Question de : Internaute
Bonjour, en réponse à la première question, vous parlez " de la défense des petites gens". Qu’appelez-vous les "petites gens" ? Comment appelez-vous les personnes qui n’entrent pas dans cette catégorie ?
Je crois qu’il appartient aux pouvoirs publics de garantir un accès équitable à l’éducation, comme à la culture et aux sports. La défense des petites gens, c’est rappeler cela en permanence, et c’est, lorsque l’on est en situation de responsabilité collective comme c’est mon cas, agir pour promouvoir cette équité.
Question de : Jacques
Existe-t-il un projet de regrouper les communes du "Grand Lyon" dans une seule commune?
Non, un tel projet n’existe pas à ce jour.Il serait institutionnellement irréalisable aujourd’hui.Il me semble que nous avancerons d’abord sur un élargissement des compétences de l’agglomération, peut être avec une mise en cause des compétences des Départements.
Question de : Internaute
Bonjour, j’habite à Lyon et je trouve que l’on manque particulièrement d’espaces verts. Je pense qu’il y a beaucoup trop de béton. Qu’en pensez-vous et que proposez-vous ?
Oui, il faut plus de verdure à Lyon. Et je crois que nos actes sont conformes à ce diagnostic. Regardez les berges, une promenade verdoyante aménagée au cœur même de Lyon , sur 5km. L’extension du parc de Gerland, la magnifique esplanade du Dauphiné, la poursuite du parc des hauteurs et des cheminements verts dans ce secteur… Puis bientôt, le grand parc urbain du site de la caserne sergent Blandan (17ha)… J’ai toujours préféré les actes aux incantations.Et je me dis qu’entre un jardin sans fin qui ne commence jamais et les réalités concrètes, il y a une vraie différence ; celle de la vision de la pratique politique. J’ai fait ce que j’ai dit.
Question de : Thierry Mouillac
Que répondez-vous aux lyonnais qui se sont plaint d’avoir une ville sale tout au long de votre mandat et qui assistent médusés à une éspèce de frénésie du nettoyage à quelques semaines des élections municipales ?
Je ne savais pas qu’il y avait une frénésie de nettoyage, mais votre propos me rassure et je vais en remercier les équipes qui, sur le terrain, font un travail difficile et souvent ingrat.
Question de : Internaute
Si vous ne deviez retenir qu’UNE seule chose de votre mandat, laquelle choisiriez-vous ?
Les berges du Rhône, qui incarnent un formidable renouveau de Lyon. Une ville désormais plus attentive au développement durable (piste cyclable tout le long, promenades et paysage verdoyant là où il n’y avait que bitume et stockage de voitures), plus soucieuse de la qualité de vie de ses habitants, et enfin une ville favorisant toutes les rencontres. Car les berges sont un formidable lieu de mixité.
Question de : Internaute
Le non réalisation du tronçon ouest du périphérique lyonnais est à l’origine des nombreuses difficultés de circulation à Lyon. Ce projet est au point mort en raison de l’opposition catégorique des verts, qui font partie de votre majorité. Comment compter réaliser pendant la prochaine mandature ce que vous n’avez pas pu faire depuis 2001 ?
Le projet est aujourd’hui en panne parce que l’Etat ne sait pas où faire aboutir au sud, cette partie du périphérique. Entre zones classées Seveso et espaces « menacés » au titre de la prévention des risques divers… nous n’avons pas aujourd’hui la solution.
Question de : Internaute Merci pour les berges du Rhône ! Avez-vous d’autres projets de ce type pour le prochain mandat ?
Oui ! je peux citer les rives de Saône par exemple. Avec une continuité piétonne et verte le long de la Saône de l’Île Barbe (et même au-dessus) jusqu’au confluent.
Question de : Internaute
Votre politique c’est caractérisé par l’inaction et l’immobilise. Bénéficiant de la dynamique amorcée lors des précédents mandats ! Votre bilan étant en majorité le bilan de votre prédécesseur ! Que comptez-vous faire concrètement pour résoudre les problèmes des lyonnais ? Afin d’améliorer la fluidité du trafic ? Mettre en place une véritable politique de développement durable ? Diminuer les violences urbaines ? Sachant qu’une ville est construite pour que les générations futurs puissent en profiter au maximum avez-vous un plan autre qu’à court terme pour l’aménagement urbain de Lyon ?
Je devine un parti pris dans votre question n’est ce pas ? Je vais tacher de vous répondre sincèrement et concrètement, même si je ne suis pas sûr de pouvoir vous convaincre tant votre question me semble entachée d’a priori.Raymond Barre et son équipe ont lancé de bons projets, et ma philosophie politique n’est pas celle d’une vision manichéenne de la vie et de la société, qui voudrait que ce que les uns ont décidé soit définitivement mauvais, et ce que les autres ont décidé soit définitivement bon.Oui, l’achèvement de la cité internationale était un projet auquel mon prédécesseur était attaché, et je n’ai pas hésité à l’associer au succès du lancement du nouvel Amphithéâtre de 3000 places merveilleusement dessiné par Renzo Piano. Oui, Raymond barre avait imaginé l’urbanisation du secteur de la confluence. Et j’ai souhaité changer de méthode pour assurer la réussite de cette opération. Grâce à une approche par phases, nous avons beaucoup avancé et la confluence est devenue une réalité avec les premiers immeubles sortis de terre et la création de la place nautique qui est en cours.Ce qui aura le plus frappé les Lyonnais sur ce mandat, ce qui aura le plus « boosté » l’image de la ville et le sentiment de nouvelle urbanité lyonnaise, c’est sans doute, vous en conviendrez, Vélo’V et les berges du Rhône. Et là, vous ne pourrez pas dire que ces projets existaient ! Vélo’v n’avait pas été imaginé en 2001 (l’opération ne figurait d’ailleurs pas dans notre propre plan de mandat, mais nous avons cru à cette formidable opportunité qui fait aujourd’hui école partout), et toute l’UMP était farouchement hostile au projet des berges, comme vous le savez. Ce n’était donc pas un projet de mes prédécesseurs !Croyez-vous que tous ces projets soient des projets de court terme ?
Question de : Internaute
Concernant les émeutes de ces jours-ci, entendu dans un flash info sur une radio bien connue: "les jeunes expriment leur rage" en guise de titre. Ne pensez-vous que cette couverture médiatique permissive finit par être néfaste, car ce ne sont pas des "jeunes", mais bien plutôt des voyous, des pillards, des incendiaires, des criminels (incendie volontaire=crime dans le code pénal) qui pillent des magasins, brulent des bibliothèques et des écoles ?
De mon point de vue, il ne faut avoir aucune faiblesse avec les personnes qui commettent de tels actes. Et simultanément, il faut chercher à résoudre les causes d’un authentique mal-être. Et cela, sans effets incantatoires et sans fausses promesses. Pour moi, une partie des causes tient à l’effet de ghettoïsation de certains quartiers, qui cumulent les handicaps. C’est pourquoi il faut à tout prix éviter que l’on se retrouve avec des quartiers qui concentrent 80% d’habitat social, quand d’autres n’en ont pas. Je travaille beaucoup à ce rééquilibrage. La Duchère passe ainsi de 80% de logements social à 60%. Il faut des solutions de fond. Mixité, responsabilité des familles, emploi, accès à l’éducation et à la culture… voilà quelques-uns des paramètres qui feront l’équation de l’apaisement.
Question de : Internaute
Monsieur le Maire,Quelle est votre réaction suite aux émeutes de Villiers-le-Bel? Ne craignez-vous pas une contagion ... deux ans après celles de 2005 ? Quelles doivent être les solutions immédiates ? Et à plus long terme ?
Merci de regarder ma réponse ci-dessus
Question de : Internaute
Que dites-vous à un immigré qui arrive à Lyon : "bienvenue" ou "merde, encore un !"
Soyez le bienvenu ! La France est un pays démocratique, et chacun de ses habitants y dispose de droits et y a des devoirs.
Question de : Internaute
Comment éviter que la quasi totalité du budget de la culture ne soient absorbé par trois ou quatre institutions culturelles seulement ?
Nous sommes loin de votre compte. Oui, les grandes institutions culturelles lyonnaises bénéficient d’une part importante du budget de la culture ; c’est à la hauteur de la qualité de leur offre et de leur rayonnement.Mais nous avons le FIC, le fond d’intervention culturelle, qui s’adresse lui aux autres structures et aux associations.culturelles. Celui-ci s’élève à 1.770.000 euros cette année. Nous avons également soutenu le secteur des musiques nouvelles, avec la création du fond d’intervention des musiques actuelles d’un montant de 200.000 euros. Je pourrais ajouter à cela les grands événements qui se déroulent hors institutions.
Question de : Internaute
Une des plaies, c’est la prolifération des deux roues motorisés, qui roulent et se garent n’importe où. Vous avez des pouvoirs de police. Pourquoi ne pas faire une vraie chasse à ce qui devient un danger public ? Est-ce par souci de ne pas déplaire aux jeunes ?
La ville est par nature porteuse de contradictions ; je reçois des plaintes parfois dures de la part de conducteurs de deux roues sur l’attitude des automobilistes… Je n’aime d’ailleurs pas le mot « chasse à … ». La police municipale de Lyon est l’une des rares dotées de radars. Vous conviendrez que rien n’est plus dangereux que la vitesse en ville. Et pourtant, si vous saviez ce que j’entends de la part de certains chauffeurs qui se sont vus infliger une amende ; il y a une règle, celle du code de la route. Les pouvoirs de police dont je dispose, je les exerce avec équité. Et lorsqu’un deux roues motorisés commet une faute, il est soumis à la même sanction qu’un automobiliste.
Question de : Internaute
Vous avez participé à un livre d’hommages à Raymond Barre. N’était-ce pas oublier un peu vite les odieuses déclarations antisémites de celui-ci ?
On ne peut pas juger la vie et l’œuvre d’un homme sur la base d’une déclaration tardive, prononcée alors qu’il était déjà fatigué et malade. Je reste convaincu que Raymond Barre a été un grand homme d’Etat. Exigeant pour lui-même d’abord, et pour les autres.
Question de : Internaute
Quel principal reproche faites-vous à Nicolas Sarkozy ?
Je lui reconnais l’énergie et la volonté. Mais je n’ai pas compris le cadeau fiscal fait aux plus riches, qui a ôté toute marge de manœuvre budgétaire au pays, et qui plombe sérieusement les comptes publics. C’est en tout cas pas comme cela que je gère Lyon ; la diminution des recettes et l’augmentation des dépenses… ça vous mène dans le mur !
Question de : Internaute
Quels pouvoirs ont les maires d’autres grandes villes du monde que les maires français n’ont pas ? Et dont vous aimeriez disposer ? A l’inverse, les maires français ont-ils des pouvoirs que les maires d’autres pays leur envient ?
Joker ! Il faudrait reprendre les cours de sciences politiques de tous le pays du monde… Le blog du Nouvel Obs pourrait crouler sous le volume des informations !
Question de : Internaute
Est-il exact que quelqu’un de la famille de Robert Schneider, journaliste à l’Obs, fait partie de votre conseil ? Sachant que la femme du même RS est la dircom’ de Delanoë, que pensez-vous de ce mélange des genres ?
Je ne vois pas où vous voulez en venir… ou alors… je le vois trop bien. Il se trouve qu’Evelyne Haguenauer, adjointe à la ville chargée des seniors et des anciens combattants, est la sœur de l’attachée de presse de Bertrand Delanoë. Lequel, à ma connaissance, se débrouille bien avec la communication. Pourquoi parler de confusion ? Y aurait-il une mauvaise intention de votre part ?
Question de : Internaute
Comment se passe votre alliance avec les communistes au sein du conseil municipal ?
Comme vous l’avez compris, je regarde d’abord le talent des hommes et des femmes, pas leur étiquette. Louis Lévêque, par exemple, adjoint au logement, fait un travail formidable, reconnu par tout le milieu de ce secteur. Le travail réalisé avec les élus du PC est un travail vraiment fructueux.
Question de : Internaute
On a l’impression que vous êtes un bon politique, que vous savez bien manœuvrer etc. Mais dans quel but exactement ? Avec quel projet simple, concret pour Lyon ?
Je pourrai résumer mes objectifs de façon simple : développer Lyon, la faire rayonner et la rendre attractive pour que les entreprises y viennent, s’y épanouissent, car c’est l’unique solution pour créer de l’emploi et que le plus grand danger pour les sociétés urbaines, c’est le manque d’emploi ; se donner les moyens d’une harmonie sociale, car les risques de ghettoïsation existent, et que l’avenir des grandes agglomérations passe par le respect de quelques valeurs essentielles comme la mixité, l’accès équitable à l’éducation et à la culture ou encore la possibilité de se loger dignement. Si ces valeurs ne sont pas respectées, il y aura à un moment ou un autre un risque de chaos. Enfin, veiller avec attention au respect de l’environnement. En préservant les ressources naturelles (la HQE pour toutes les nouvelles constructions), en favorisant les déplacements doux et les transports en commun, en relevant le défi avec les lyonnais du tri sélectif et de la valorisation des ordures ménagères, ou encore en veillant à la qualité des réseaux d’eau pour qu’il y ait le moins de pertes et la plus grande qualité possible…
Question de : Internaute
Quand on voit Cavada, on se demande si Bayrou représente encore quelque chose. Le MoDem à Lyon, du vent ou du vrai ?
Je crois qu’il y a du vrai chez des gens qui cherchent un modèle éloigné de toute vision manichéenne de la société. Le MODEM a pu incarner cela un moment. Je ne sais pas si c’est encore le cas.
Question de : Internaute
Pensez-vous avoir un jour un destin, voire ne serait-ce qu’une dimension national(e) ?
Je dois vous dire que je ne me suis jamais rasé le matin en m’imaginant président de la république !
Question de : Internaute
Le Progrès, toujours aussi cire pompes ?
De quelles pompes parlez-vous ?
Question de : Internaute
Que pensez-vous de la dérive droitiéro-cheap de Lyon-Capitale ?
La presse est libre, je n’ai pas de commentaires à faire…
Question de : Internaute
Lisez-vous le blog de Robert Marmoz ?
Peu ; pour des questions de temps. Mais on me donne toujours les informations qui s’y trouvent… et j’en ai conclu que c’était un blog bien informé !
Question de: Internaute
Y-a-t-il une différence entre une gestion socialiste et une gestion libérale dans les communes ? A Lyon, la réponse est, depuis des décennies, NON. A Lyon avec Gérard Colomb, il faut faire grève et manifester pour que la nouvelle médiathèque ait le personnel MINIMAL en nombre pour accueillir correctement le public !A Lyon avec Gérard Colomb, il faut faire grève et manifester pour que la loi, simplement la loi, soit respectée quant au statut et à l’avancement des employés municipaux !C’est parce que la gestion de la ville ne diffère pas entre libéraux et socialistes que Perben est obligé de s’allier avec les millonistes et l’extrême droite pour avoir seulement une petite chance de l’emporter. A la présidentielle, j’ai beaucoup espéré en 2006 avec la candidate Royal, puis, en 2007, je suis allé de déception en déception quand elle s’est mise à parler de ses "projets". Résultat : au premier tour, je n’ai pas voté Royal parce que le PS nous a bassiné avec le vote utile au lieu de développer ses arguments, au deuxième tour j’ai voté CONTRE Sarkosy, marionnette du grand patronat, et j’ai mis à contre-coeur mon bulletin Royal dans l’urne... D’où ma Question: Gérard Colomb qui a beaucoup fait pour notre ville va-t-il se décider à faire une politique plus... socialiste, si tant est, que ce mot signifie encore quelque chose pour les élus du PS ?
Mais… je ne suis pas élu pour faire une politique socialiste ! Je suis élu sur la base d’engagements que nous avons pris auprès des Lyonnais. Et mon souci est de travailler au profit de l’intérêt collectif, sans prisme idéologique. Mes convictions et mes valeurs sont profondes : celle de l’harmonie sociale qui exige la mixité, celle de l’emploi pour tous qui nécessite que les entreprises se développent, celle de l’accès équitable à l’éducation et à la culture…Ce sont des valeurs humanistes. Tout simplement.
Question de : Internaute
Comment voyez-vous l’agitation actuelle au Modem? Est ce que les centristes ne sont pas en train de favoriser votre élection en se déchirant comme ils le font? Vous aviez des rapports corrects semble-t-il avec Monsieur Mercier le patron de l’UDF? Est ce toujours le cas? Que pensez vous d’Azouz Begag, Christophe Geourjon, Anne Sophie Condemine?
La situation y est trop compliquée pour que je la commente !
Question de: Internaute
Bonjour M. Collomb,M. Perben a été nommé par le président pour participer à une énième commission sur l’évolution des grandes métropoles françaises (pardonnez-moi pour l’imprécision de l’intitulé de la commission, il y en a tellement ...), donc vous allez peut-être être amené à travailler avec M. Perben dans l’avenir, comment envisagez-vous ce travail ?
L’avenir était tout proche puisque j’ai déjà rencontré M. Perben pour lui expliquer comment Lyon avait su gagner en attractivité et en rayonnement. Je crois lui avoir appris pas mal de choses. Mais il est vrai qu’il n’était pas revenu à Lyon depuis bien longtemps !
Question de: Internaute
Bonjour monsieur le Maire, je suis étudiant en droit et j’ai été obligé de prendre un appartement car mes parents habitent trop loin. Cela coûte très cher à mes parents. Ils font partie des classes moyennes et comme ils me déclarent avec eux, ils doivent s’acquitter de ma taxe d’habitation en plus de la leur. Comme en plus, j’ai une télévision, je dois payer la redevance audiovisuelle et mes parents doivent s’acquitter de la leur. En plus, ils doivent payer l’impôt sur le revenu. Je ne conteste pas le fait que l’on doive payer des impôts mais je trouve que les impôts locaux coûtent très cher aux parents des étudiants lyonnais. Je sais que ne je ne suis pas le seul (loin de là) dans cette situation. Trouvez-vous normal que la taxe d’habitation pèse aussi lourd dans le budget des familles des étudiants lyonnais ?
Ce n’est bien sur pas la commune qui décide des principes de taxation. Nous avons par exemple perdu la taxe professionnelle… sans que personne ne nous demande rien… La seule consolation que je puisse vous offrir, c’est de vous dire que Lyon est aujourd’hui la grande ville où la taxe d’habitation cumulée à la taxe foncière est la moins élevée en France, et que nous n’avons pas touché au montant des taux d’imposition pour la 6e année consécutive.
Question de: Internaute
Bonjour,Malgré les efforts entrepris ces dernières années pour faire plus de place aux déplacements doux et réduire de manière significative la place de la voiture en ville, Lyon peine à passer le cap: toujours autant de circulation auto, des véhicules qui stationnent encore trop souvent en double file et sur les voies cyclables, pistes cyclables peu ou pas séparées des voies piétonnes et automobiles, pas assez de voies réservées au bus et donc des bus qui se retrouvent englués dans les bouchons, donc peu incitatifs. Ma question est donc : Le candidat M. Collomb mènera-t-il une véritable politique audacieuse et volontaire pour améliorer les déplacements pour le plus grand bien des lyonnais et de l’environnement? Si oui, quelles mesures et à quelles échéances ? Bruno ARNALDI-MARTIN31 ans, Lyonnais depuis 5 ans
L’automobiliste lyonnais n’est pas d’une docilité exemplaire… Nous avons créé 80km de pistes cyclables dans l’agglomération, et nous doublerons cet effort. Car oui, il faut davantage de pistes cyclables, et oui, il faut mieux répartir l’espace public de surface qui est rare. C’est notre stratégie, lorsque nous enlevons des places de stationnement en surface pour les mettre en sous-sol.Pour les années qui viennent, notre effort portera largement sur l’amélioration de l’offre en transports en communs.Lyon a déjà inventé le velo’v… et ce fut une petite révolution dans la ville.Enfin, sachez que le trafic automobile en centre n’augmente pas. Pour la première fois depuis deux ans, il baisse un peu. Au profit de la qualité de l’air des habitants. Nos systèmes de parcs relais contribuent à ces changements. Nous poursuivrons !
Monsieur Le Maire, Question double sur l’urbanisme : Comment organiser effacement le développement de l’agglomération alors que s’enchevêtrent les structures administratives qui peuvent le freiner et d’autre part comment concevoir densification de l’urbanisation et multipolarité territoriale ? Merci
La vie administrative française est ainsi faite qu’en effet, l’action publique est complexe. Mon sentiment de ce point de vue : il faut conforter les agglomérations, et prioritairement dans les départements très urbanisés comme le notre (le Grand Lyon représente grosso modo 75% de la population du Rhône), intégrer les compétences du conseil général dans celles du grand Lyon et des communautés de communes du département. Avec une élection au suffrage universel pour les structures intercommunales. Densification et multipolarité ne sont pas contradictoires ! La densification permet d’éviter l’éparpillement de cités pavillonnaires qui viennent « miter » les territoires jusqu’à 60 ou 80 km d’une grosse agglomération.La multipolarité consiste à avoir des vies de centre ville facilement accessibles, dans plusieurs endroits de l’agglomération. Lyon, avec la Part Dieu et la presqu’ile (entre autres) a connu un développement multipolaire. Tout en se densifiant !
Question de : Internaute
Pourquoi la communication autour des évènements culturels est elle déficiente ??? qui connait les moments forts de chaque saison, surtout en dehors de notre Ville! Est ce cela le rayonnement international?
Pourtant, aujourd’hui où nous inaugurons la fête de lumières, je vois des touristes venus de toute l’Europe, et des médias du monde entier… Vendredi, une dizaine de maires parmi les plus attractives au monde seront à Lyon pour célébrer cette fête. Je pourrais aussi prendre les biennales, nuits Sonores, l’opéra, l’orchestre national de Lyon… la place internationale de la culture et de l’événement lyonnais me paraît être très forte. C’est que sans doute, la communication ne se fait pas si mal…
Question de: Internaute
Pouvons-nous connaitre, Monsieur Le Maire le coût des travaux de voieries engagés à Lyon depuis votre mandat pour des stationnements??? Combien aurions nous pu construire de logements sociaux à la place ?
Vous ne pouvez pas du tout comparer les chiffres. Car le cout de construction d’un parking est amortissable par l’usager. Et ce n’est ni la Ville ni le Grand Lyon qui construisent des logements sociaux.Nous avons toutefois choisi de faire passer l’enveloppe du Grand Lyon qui permet l’acquisition de terrains pour des programmes de logements sociaux, de 1 million à 20 millions d’euros ! Vous mesurez ainsi l’effort produit.La production de logements sociaux sur Lyon a quasiment doublé depuis 2001 !
Question de: Internaute
Pourquoi M. Le Maire et Président du Grand Lyon, nos entreprises industrielles sont elles obligées de partir en dehors de l’agglomération pour trouver des terrains industriels...(ne parlons pas de Meyzieu) une goutte d’eau par rapport à la demande actuelle.... et pour trouver des fonciers libres de promoteurs ou d’investisseurs institutionnels ?
Je vous incite à prendre contact avec la direction des affaires économiques du Grand Lyon. IL est vrai que l’équation est difficile à résoudre ; les terrains disponibles dans le grand Lyon ne sont pas très nombreux, la demande est forte.
Question de: Internaute
Bonjour, Comment se fait il que nous ne soyons jamais informés des pics de pollution à l’ozone ? Pourquoi le tunnel de la croix rousse est si souvent fermé ? J’ai l’impression que de mettre un pansement sur une jambe de bois ne sert à rien.Je réside dans le 9e arrondissement et plus précisément à Vaise. Comment se fait il que les rues de mon quartier soient si peu entretenues? Comment se fait il que, lorsque que nous interrogeons Mr Perez Frédéric (adjoint propreté du 9e), il nous ment sur le passage des employés municipaux responsables des rues ? Cordialement.
Il y a pourtant une information régulière sur la situation de la qualité de l’air à Lyon, sur le site de COPARLY par exemple. Et lorsqu’il y a un pic de pollution, notamment à l’ozone, il y a toujours une information sur les panneaux électroniques. La vitesse est alors réduite. Le tunnel de la Croix-Rousse a été fermé parce qu’il est très ancien, et qu’il a fallu rénover ses dispositifs de ventilation. Un grand programme de travaux est prévu pour une réhabilitation en profondeur, avec la percée d’un tube supplémentaire pour les déplacements doux notamment, aujourd’hui interdits.Enfin, les rues de Vaise ne sont pas moins entretenues que les autres ! Foi de l’ancien maire du 9e, toujours habitant du 9e !
Question de : Internaute
Monsieur Collomb, quels sont vos grands projets d’infrastructures pour le prochain mandat ?
Ce serait très long de vous répondre ici, et le mieux est de le faire avec une carte. En voici les principaux axes :le renforcement de l’aéroport Saint Exupéry, avec notamment la création de lignes inter continentalesla liaison TGV Lyon Turin,la liaison TGv Rhin Rhônela montée en régime du réseau REAL, de Macon, Vienne, Bourgoin, St Etienne à Lyon, avec cadencement, tarification type carte orange, l’extension du métro vers Oullins, l’extension du tramway, l’extension massive du réseau de pistes cyclable, etc… Il y a encore bien des projets, notamment en matière d’infrastructures routières, qui respecteront toutefois notre philosophie générale, qui consiste à ne pas encourager la venue de trafic routier supplémentaire au cœur de Lyon.
Question de : Internaute
Ce week end sur le marché du 3e , distirbution d’un trés beau tract ou vous figurez avec Thierry Philip. parmi les points mis en évidence de votre bilan figure la hauteur de la Tour Oxygène (115m)... ce n’est pas incongru ?
Pourquoi incongru ? Au travers de la construction de cette nouvelle tour, je vois un signe du développement et de l’attractivité de Lyon. C’est la seule tour aujourd’hui en construction en dehors de l’ile de France. Cela signifie qu’il y a un marché pour cela, qu’il y a des entreprises qui s’étendent, d’autres qui arrivent… c’est donc bien le symptome d’une vraie vitalité de Lyon !
Question de : Lyocal
Que devient l’écologiste Tête ?
Etienne Tête est chez les verts, qui ont choisi de faire liste commune avec nous pour les municipales. Sous réserve il sera donc naturellement candidat sur une de nos listes d’arrondissement.
Question de : jean-louis
Bonjour M. Collomb,Matin-plus parle de "la gauche inaudible". Pourquoi la gauche est-elle devenue inaudible?
La gauche est sans doute peu audible au plan national. C’est normal, pour le moment, le président occupe tout l’espace médiatique… Localement en revanche, je n’ai pas le sentiment que la gauche soit inaudible ! Lorsque je me bats pour la mixité sociale, pour construire du HLM dans le 6e et en déconstruire dans le 9e… cela ne se fait pas sans bruit ! Lorsque nous décidons avec mon collègue Gilles Buna de sortir le parking des berges pour réaliser une promenade accessible à tous et notamment aux familles, cela ne se fait pas sans bruit non plus !
Question de : Internaute
A part la presqu’ile, Lyon est une ville sombre. Qu’allez-vous faire pour mettre de la lumière dans nos rues, afin que nous nous y sentions plus en sécurité ?
Je ne crois pas que l’on puisse dire que globalement, Lyon soit une ville sombre. Il y a certes des quartiers moins éclairés que d’autres. La Ville a créé, et elle a été la première à le faire, une commission baptisée « de prévention situationnelle », qui examine ce qu’il faut faire en matière d’urbanisme pour assurer le maximum de sécurité. La lumière en fait partie, vous avez raison. Pour votre information, la Ville gère 65.500 « points lumineux » (essentiellement candélabres éclairage public), et près de 4000 nouveaux on été créés depuis 2001.
Question de : Internaute
Monsieur le Maire,Le Grand-Stade , juré craché c’est pour 2010 ? Si oui il va falloir conduire cela tambour-battant ; quelles sont les décisions concrètes que vous prendrez dans les semaines à venir , et avant la campagne officielle pour ne pas faire prendre de retard au dossier ?
Le Grand Stade, ce n’est pas nous qui le construisons !Il y a bien sur des procédures juridiques à suivre dans tous les services administratifs, ceux de l’Etat et ceux du Grand Lyon.Mon souhait est effectivement que le Grand Stade et les infrastructures associées soient réalisées rapidement.
Question de : Internaute
Sur le prix de l’eau, Monsieur le Maire, vous avez décidé et annoncé une baisse du prix de l’eau de 16% c’est une bonne nouvelle pour les usagers...mais n’est ce pas une simple opération de communication? Vous avez vous même signé en 2002 avec le concessionnaire les conditions qui ont fait de Lyon l’une des villes les plus chères de France pour le prix de l’eau... c’est que vous étiez d’accord ? Comment pouvez vous dénoncer ces conditions que vous aviez vous même approuvés en toute connaissance de cause ? Est ce l’enquête de l’UFC Que-choisir de fin 2006 qui vous a fait réaliser 5 ans après , votre erreur ?
Merci de m’avoir posé cette question , car elle exige une réponse claire ! Non, ce n’est pas moi qui ai signé la convention avec les concessionnaires. Celle-ci a été signée en 1986… pour une durée de 30 années ! Depuis que je suis en responsabilité au Grand Lyon (seulement depuis 2001 !), je me suis efforcé de revoir ces contrats qui constituent une véritable aberration pour les usagers. Je suis arrivé à obtenir de premières choses en 2002, puis à nouveau en 2007. Mais vous avez raison sur un point : mes opposants d’aujourd’hui , qui étaient aux affaires au moment de la signature de la convention, entretiennent une vraie confusion. Vous vous demandez pourquoi ?
Question de : Internaute
Monsieur le Maire Dans ce que vous avez fait pour Lyon , Velov’ et les berges du Rhône sont de bons projets. Mais ces deux projets phare reviennent en permamence.... et au-delà d’eux les choses sont moins lisibles, moins explicites, moins palpables... Dominique PERBEN a dit que ce sont deux arbres qui cachent en réalité la forêt des chantiers non-conduits...pouvez vous nous citer une liste de projets aussi précis et visible réalisés durant votre mandat ?
Oui, mais ce sera long ! Je vous invite à consulter le site de notre comité de soutien, ou encore mon blog (gerardcollomb.com) ; Vous y trouverez un lien sur le bilan à peu près exhaustif que j’ai tenu à faire pour que les Lyonnais puissent juger de l’action conduite.
Question de : Internaute
Lyon Capitale européenne de la culture : quid ? simple outil de communication ou réel désir de porter sur ce projet, on ne voit rien se passer. La réunion avec la presse nationale s’est déroulée à paris le 21/11, ce projet n’est-il pas suffisamment intéressant ou construit pour que les journalistes se déplacent à Lyon pour en savoir plus?bene69
Et oui, cher Bene, la presse nationale est aussi la presse parisienne, et il est bien difficile de la faire « descendre » à Lyon. Il vaut donc mieux partir à leur rencontre.Lyon capitale européenne de la culture est un gros enjeu. J’irai moi-même défendre le dossier mi-décembre auprès de la commission internationale chargée d’instruire le dossier. Il est vrai qu’en attendant cette audition, nous n’avons pas beaucoup communiqué sur notre programme… car je sais qu’il est plein de bonnes idées… et je ne voudrais pas les donner trop vite à nos challengers !
Question de : Internaute
Dominique Perben est un élu local reconnu et possède une véritable envergure internationale (il a été plusieurs fois ministre et il mène actuellement d’une mission sur le développement des métropoles à la demande de Nicolas Sarkozy) ce dont vous ne pouvez pas vous prévaloir. Comment comptez-vous surmonter ce handicap ?
Je crois au contraire que vouloir courir tous les lièvres en même temps, c’est d’abord cela le handicap dans la vie politique… Je vis à Lyon, je travaille à Lyon depuis le début de ma carrière politique. Pour s’occuper pleinement de Lyon comme pour connaître la ville, c’est un atout.M Perben a en effet été investi d’une mission sur les métropoles. Il est d’ailleurs venu me voir pour que je lui explique comment Lyon avait su amplifier son rayonnement et son attractivité. J’ai cru comprendre qu’il avait apprécié à leur juste valeur les progrès de Lyon.

Forum des internautes

Retrouvez-moi demain sur le forum des internautes du Nouvel Observateur. Rendez-vous à partir de 11 heures !
Je reviens de Gdansk
Pour la première fois de leur histoire, une réunion des Eurocités - dont je suis Président et qui rassemblent plus de 130 grandes agglomérations européennes - s’est tenue durant quatre jours dans une cité de l'Est

Un symbole fort que de tenir notre assemblée générale dans cette ville au climat rude mais fort belle, où se sont noués des moments importants de l'histoire européenne. Nous avons connu un grand moment d'émotion, jeudi, quand Lech Walesa (photo ci-dessous), ancien Président de la Pologne et figure historique de Solidarnosc, nous a fait l'honneur de sa présence.

Les grandes villes d'Europe ont évoqué leurs problèmes communs : une crise du logement perceptible aussi dans les villes de l'Est de l'Europe, liée à l’attractivité des villes. Et a contrario, et même si cela concerne moins la France, un contexte de baisse démographique qui inquiète pour le futur. En effet, en Europe, le quart de la population sera âgé de plus de 65 ans en 2030 contre 16% en 2004.

L'âge moyen, 32 ans en 1960, pourrait atteindre 50 ans en 2050. Des chiffres qui interpellent car ils pourraient compromettre la croissance économique en raison de la réduction du nombre d'actifs. Dans les grandes villes, comment se développer sans renier la solidarité, et en sachant préserver la cohésion sociale ? Telle est l’équation à résoudre, qui concerne tous les domaines des politiques publiques : le développement économique, le logement, la planification urbaine, les infrastructures, les transports, l'éducation ou encore les services.

Je crois fondamentalement à un modèle pour le futur qui s'appuie sur trois dynamiques essentielles : le développement économique, la solidarité et la préservation de l'environnement. Je crois aussi en l'union des maires des grandes villes d'Europe, à nos échanges d'expériences -Lyon a évoqué en atelier son travail de rééquilibrage de son agglomération, avec la création d’une nouvelle attractivité à l’Est et la mise en œuvre d’une offre plus diverse à l’Ouest.

Notre politique de déplacements a aussi suscité beaucoup d’intérêt, par le pragmatisme de son approche et les solutions innovantes proposées (Vélo’v va continuer de faire des émules !)
Je crois enfin à notre action conjointe auprès de l'Union Européenne pour mieux faire entendre nos voix, celles de l’Europe des grandes villes. Les grandes villes vécues par leurs habitants non comme une contrainte, mais comme une chance !

Marek Halter, un soutien prestigieux...
J’ai eu le plaisir de rencontrer une nouvelle fois mardi après-midi l’écrivain Marek Halter, sa faconde et son vif esprit à l’occasion de sa venue à Lyon. Il a présenté son dernier livre « Je me suis réveillé en colère »au forum de la Fnac Bellecour. Un livre d’humeur, de combat, celui d’un homme qui ne s’est pas résigné et qui évoque le communautarisme, le racisme, l’écologie, la démocratie, l’altermondialisme, le conflit israélo- palestinien

Nous avons évoqué ensemble la conférence internationale des maires pour la Paix au Proche Orient qui s’était déroulée le 6 décembre 2004 à Lyon rassemblant une cinquantaine de maires palestiniens et israéliens pour initier le dialogue dans une perspective de paix et de coexistence entre les deux peuples. Une rencontre qui avait été un grand moment d’échanges et dont Marek Halter s’est souvenu avec émotion. Si je suis réélu je l’ai assuré que je prendrai à nouveau de telles initiatives car les maires ont aussi leur mot à dire dans le processus de paix.

Thierry Philip, président de
mon comité de soutien, a par ailleurs obtenu avec Marek Halter un nouveau membre prestigieux. Comme en 2001, Marek Halter m’a apporté son soutien dans la bataille électorale à venir. Je l’en remercie. Je me rappelle de sa présence à mes côtés lors d’un meeting alors que j’étais seulement maire du 9e.


"My City Your Playground"
Le dossier de candidature de Lyon capitale européenne de la culture 2013 vient d'être officiellement déposé. En début d'année, les villes sélectionnées au premier tour seront connues. C'est le début d'une grande aventure pour notre ville, qui se situe à la confluence de plusieurs cultures, sur un site exceptionnel
La candidature de Lyon au titre de Capitale européenne de la culture en 2013 marque le terrain parcouru et celui qui nous reste à parcourir, c'est-à-dire élargir notre regard vers une métropole élargie, oser les déplacements à l'Est. "My City Your Playground", c'est plus qu'un slogan, c'est une véritable invitation à s'approprier la ville comme un terrain de jeu.

Ce grand projet est l'occasion pour nous de révéler la richesse des acteurs de la Cité d'aller encore plus loin dans l'aventure culturelle qui représente déjà 22 % du budget de la Ville. Forte de ses institutions historiques de l'Opéra à l'Auditorium en passant par le théâtre des Célestins, de ses Biennales ou ses Nuits Sonores, Lyon s'est lancé dans l'aventure du transdisciplinaire, des résidences, accueillant aux Subsistances ou dans les friches d'autres artistes, d'autres publics pour renouveler le regard sur le monde de la création.

Autant de moments phares qui, au-delà de la subjectivité des goûts, font vibrer, parler, attisent la curiosité et le débat, répondent au besoin d'audace et d'effervescence d'une ville dont le visage devient plus souriant chaque jour.

Lyon capitale européenne de la culture en 2013 est une bannière derrière laquelle nous fédérons et accueillons encore les initiatives pour les projets qui rythmeront l'année. C'est pour nous une étape : le moment de capitaliser une histoire longue et riche et d'aller avec audace vers l’avenir. Lyon est sorti de son cocon et regarde l'Europe en face !

Le programme aujourd'hui n'est pas figé. Une trame existe avec de belles surprises ; sachez les attendre, les mériter, et participer à leur émergence ! Faisons de ce projet une belle opération collective !
top