Infolinks In Text Ads

Genesis : un concert unique à Lyon !

Genesis a fait étape à Lyon pour sa tournée mondiale et européenne "Turn it on again" après Munich et avant Rome
40 ans après sa formation, ce groupe mythique a donné hier soir un concert unique au stade de Gerland.
J'ai eu la chance de rencontrer Phil Collins, Tony Banks et Mike Rutherford (de gauche à droite sur la photo) avant leur montée sur scène devant plus de 30 000 fans conquis.
Bonnes vacances à tous !

Naissance d’un Clown

J’ai vu hier « Naissance d’un Clown » dans le cadre des Nuits de Fourvière
Dans ce très beau spectacle Philippe Faure nous raconte l’histoire d’un clown improbable en proie aux questions existentielles les plus profondes. Au final, ce one man show, à la fois drôle et poétique, a comblé le public.
Pour ma part, j’ai beaucoup ri et beaucoup aimé ce grand moment d’émotion !

J’aime le football

Je suis supporter de l’OL depuis 25 ans
Mais si j’ai décidé d’aider l’Olympique Lyonnais dans son projet de construction du grand stade, c’est parce qu’aujourd’hui le sextuple champion de France est un formidable vecteur de l’image et du rayonnement de Lyon, dans notre pays mais aussi à l’étranger.

Partout où je vais, lorsque l’on me parle de Lyon, on me parle d’abord de l’Olympique Lyonnais, on me cite le nom des joueurs, actuels ou passés, qui ont fait l’histoire du club. Bref, l’OL est un des meilleurs ambassadeurs de Lyon. Je croyais que le dossier du Grand Stade allait faire l’unanimité de ceux qui aiment Lyon et son football. Hélas, pour des raisons de pure opposition politique, l’UMP de Monsieur Dominique Perben a voté contre ce rapport.

L’UMP suscite, par ailleurs, le mouvement d’une association, opposée à la construction du Grand Stade, qui est venue manifester à la Communauté urbaine de Lyon, conduite par son nouveau député de Décines et de Meyzieu, Monsieur Meunier.

Vous qui êtes des supporters, je vous demande, vous aussi, de vous mobiliser pour soutenir votre club et le Grand Stade. Car, c’est grâce à ce type de projet que, dans les prochaines années, nous gagnerons la Champion’s League.

Interview au Figaro

J’ai donné au Figaro une interview qui a suscité de nombreuses réactions. J'attends maintenant les commentaires des internautes

LE FIGARO Que pensez-vous de la politique d'ouverture à gauche pratiquée par Nicolas Sarkozy ?

Gérard COLLOMB Je trouve que c'est bien joué. Le fait de bousculer les lignes conforte Nicolas Sarkozy sur le plan national. C'est ce que Jacques Chirac n'a pas compris en 2002. Réélu à une très large majorité, grâce aux voix de la gauche, pour faire barrage au Front national, il aurait dû pratiquer l'ouverture à des personnalités de gauche, au lieu de rester figé sur son propre camp.

Le chef de l'État a annoncé hier (8 juillet) dans Le Journal du dimanche que Dominique Strauss-Kahn serait le candidat de la France à la direction du FMI. Cela vous choque-t-il ?

Cela ne me choque pas qu'un gouvernement de droite nomme ou présente une personnalité de gauche à un poste important s'il pense que c'est le meilleur. Cela a déjà été le cas pour Pascal Lamy, qui a été nommé en 2005 directeur général de l'Organisation mondiale du commerce. Pourquoi pas DSK au FMI ? Je considère qu'à l'étranger la France doit toujours présenter un visage uni et que les dirigeants des grandes institutions internationales sont là pour représenter les intérêts de la France. Je distingue ce cas de figure de celui où une personnalité de gauche entre au gouvernement. Là, c'est différent. Les ministres de gauche du gouvernement Fillon ont clairement fait le choix de quitter l'opposition pour passer dans la majorité. Cela a une signification politique lourde.

Que pensez-vous de Nicolas Sarkozy personnellement ?

C'est quelqu'un d'assez sympathique, qui a une chaleur humaine, et qui a su se débarrasser de l'idéologie dans sa façon d'agir. D'individu à individu, j'entretiens de plutôt bonnes relations avec lui. Mais c'est un politique déterminé, qui sait ce qu'il veut, et de ce point de vue-là, il est redoutable.

Le Parti socialiste est-il en voie d'implosion, du fait de cette politique d'ouverture menée par le chef de l'État ?

Il y a un vent d'affolement du côté des états-majors socialistes parisiens. Chacun ferait bien de garder ses nerfs, et de retrouver le sens de la fraternité entre gens qui sont proches. Au lieu de s'apostropher, les dirigeants PS devraient commencer à réfléchir en commun à ce qui pourrait être une rénovation en profondeur du PS, car c'est aujourd'hui indispensable. Mais dans ses profondeurs, il n'y a pas de risque que le PS implose. Au niveau local, les socialistes ont un réflexe de survie, de regroupement et de solidarité. On a vu surgir aux dernières élections un nouveau fait urbain. Aux prochaines municipales, nous pouvons gagner plusieurs grandes villes. La majorité redoute d'ailleurs cette sorte d'effet rebond qui peut se produire.

Ségolène Royal, que vous avez soutenue, semble soudain très seule...

Tout le monde a connu des moments de solitude, de défaite. François Mitterrand dans les années 1970, Nicolas Sarkozy après les élections européennes de 1999. Ces moments-là sont naturels et obligatoires. C'est de leur capacité à franchir ces traversées du désert que naissent les hommes d'État, y compris Nicolas Sarkozy, qui a su profiter de cette période où il était au sol, abattu, pour travailler, s'étoffer. Si j'ai un conseil à donner à Ségolène Royal, c'est de préparer elle aussi son projet pour la France, au lieu de s'enfermer dans des jeux tacticiens. Elle a un charisme fort, il faut qu'elle se transforme et se transcende, comme l'a fait aussi François Mitterrand. Et je crois qu'elle le peut.

Le Grand Lyon rachète la caserne Sergent Blandan


Le rachat cette semaine par le Grand Lyon de la caserne Sergent Blandan est une excellente nouvelle pour l'avenir de notre métropole

L'objectif de ce rachat ? Transformer cet espace de plus de 17 hectares en un parc végétalisé ouvert à la détente, aux sports et aux loisirs.

Comme nous le faisons à chaque nouvel aménagement, nous allons lancer une large concertation des habitants, consulter les concepteurs et sélectionner un projet avant de démarrer la phase des travaux.

Demain, le 7e arrondissement disposera ainsi d'un ensemble naturel parmi les plus impressionnants d'Europe avec les Berges du Rhône et le parc de Gerland !

Procès Barbie : 20 ans après

J'ai participé hier à la commémoration du 20e anniversaire du Procès de Barbie à Lyon

Un moment fort d'émotion et de recueillement. En début d'après-midi j'ai accueilli à l'Hôtel de Ville une table-ronde autour des acteurs du procès. Avec Robert Badinter nous sommes ensuite allé au Palais de Justice des 24 colonnes où nous avons dévoilé, au nom du Crif Rhône-Alpes, une plaque en souvenir de ce procès historique, le premier en France intenté pour Crime contre l'Humanité. Nous avons enfin rappelé notre détermination à mener ensemble le combat pour la mémoire des victimes de la barbarie nazie et le souvenir de la Shoah.

Avec Zidane à Gerland pour la Danone Nations Cup !

J'étais hier avec Zinedine Zidane à Gerland pour la 8e Danone Nations Cup.

Malgré une pluie battante, la plus grande compétition mondiale de foot pour les benjamins
a encore tenu toutes ses promesses cette année ! Le public a vu des matchs passionnants avec des prouesses techniques dignes des plus grands champions. Et bien entendu j'ai tenu à rester jusqu'au bout pour assister à la remise de la Coupe aux jeunes d'Afrique du Sud vainqueurs de la France en finale.
Un grand bravo à tous les joueurs !
top