Infolinks In Text Ads

Du respect de l'esprit républicain à Lyon


C'est en respectant le meilleur de la tradition républicaine de notre pays que j'ai accueilli aujourd'hui le Président Nicolas Sarkozy

Le respect de cette tradition d'hospitalité, de dialogue et d'ouverture entre les élus de la République, quels que soient les clivages, est au coeur de mes valeurs et fidèle à l'identité lyonnaise. C'est d'ailleurs une conception de la vie politique très répandue dans le monde anglo-saxon et que personnellement je partage.

Au-delà, je constate avec beaucoup de satisfaction que le Président de la République a choisi notre métropole pour son premier déplacement dans le domaine de l'économie, de l'emploi et de l'innovation technologique. Nous avons visité le chantier de la ZAC du Bon Lait que j'ai lancé dans le cadre de la mutation de Gerland. Nous avons ensuite rencontré l'entreprise « Varioptic » hébergée dans une pépinière d'entreprises et qui bénéficie des dispositifs que nous avons mis en place pour faciliter la création d'activités innovantes dans notre agglomération. Ce choix des plus hautes autorités de l'Etat est une vraie reconnaissance du dynamisme de notre métropole et de la réussite de notre mode de gouvernance associant acteurs économiques et responsables publics.

A l'issue de cette visite, je ne peux que souhaiter la poursuite d'un tel dialogue dans le respect des valeurs républicaines. De ce point de vue, j'espère bien que nous n'aurons plus jamais à entendre des insultes aussi inacceptables et inadmissibles que celles proférées par le Secrétaire général délégué de l'UMP, Patrick Devedjian, à l'encontre d'une députée sortante du Rhône, élue lyonnaise connue et respectée de tous. Ce n'est pas digne de notre République.

L'hommage de Lyon à Charles et Christophe Mérieux

Hier j'ai dévoilé avec Alain Mérieux la plaque commémorative en hommage à Charles et Christophe Mérieux. Voici un court extrait de mon discours

" Il est dans la vie des moments intenses où tout un passé proche ou plus lointain vous revient en mémoire et où l'émotion vous submerge. Celui-ci qui nous voit attribuer à cette place nouvelle à l'entrée du technopôle de Gerland le nom de Charles et Christophe Mérieux en est un. Christophe nous manque, il manque à sa famille, il manque à la communauté scientifique lyonnaise, à la communauté des entrepreneurs. Il manque à Lyon. Cette place gravera dans nos mémoires son souvenir et celui de son grand-père Charles Mérieux, comme ils sont aujourd'hui gravés dans nos coeurs. Elle témoignera à l'entrée de ce technopôle de Gerland de ce que fut leur action, de ce que fut leur générosité, de ce que fut la profondeur de leur engagement humain. Ce sera aussi, je le pense, le lieu où Alexandre pourra puiser la force pour reprendre le flambeau et faire en sorte que le nom de Mérieux soit toujours associé à la vie et à l'histoire de Lyon. "

Le plus lyonnais des peintres

J'ai eu le grand plaisir mardi soir d'ouvrir une partie de l'exposition consacrée au peintre Jean Couty pour le centenaire de sa naissance

C'était au Dôme de l'Hôtel-Dieu, en présence de sa famille, de ses amis. Je connaissais bien Jean Couty et j'ai toujours aimé son oeuvre, ses portraits, ses natures mortes, ses paysages, ses scènes de la vie religieuse. Mais c'est peut-être à ses nombreuses « vues de Lyon » que je suis le plus attaché.

Jean Couty a en effet été le témoin de la plupart des grands chantiers qui ont bouleversé notre ville dans les décennies d'après-guerre. Vous en avez un bel exemple avec ce tableau de la construction de l'Auditorium que j'ai choisi comme illustration. Pour moi, Jean Couty reste le peintre de cette grande mutation de l'urbanisme et de l'architecture de Lyon, tout en restant celui qui a exprimé le mieux l'âme de notre Cité.

Je me dis souvent, d'ailleurs, qu'il aurait sans doute aimé se promener dans cette ville nouvelle qui est en train de prendre forme sous nos yeux dans des quartiers comme la Confluence, la Cité Internationale, la Duchère, Gerland ou les berges du Rhône. L'exposition est à visiter jusqu'au 20 septembre prochain au Musée des Beaux-Arts de Lyon et au Dôme de l'Hôtel-Dieu mais aussi sur le site www.jeancouty.fr

Les écoles lyonnaises au tableau d'honneur

A l'approche des vacances d'été j'ai visité un certain nombre d'écoles de notre Cité


Pour moi qui suis père de jeunes enfants, je sais que la réussite scolaire est essentielle. Car c'est là que se trouvent la vraie énergie, les vraies ressources pour l'avenir de notre pays.
Sur la période 2001-2008, nous aurons augmenté les travaux pour les écoles de 50% par rapport au précédent mandat. Environ 1 500 petits Lyonnais seront ainsi scolarisés dans des établissements neufs d'ici l'année prochaine. Ce n'est pas rien !

Nouvelles constructions, extensions, rénovations... Il y a aussi tout ce que nous avons fait pour bâtir une véritable école de la réussite : éducation artistique dans un certain nombre d'établissements, Mercredis de Lyon pour les 6-11 ans, classes transplantées, Cap Canal, la chaîne éducative qui grimpe de jour en jour, amélioration des cantines, informatisation de toutes les écoles, sans oublier l'amélioration des conditions d'accueil des enfants malades ou porteurs de handicap.

Bien entendu, il nous faudra demain aller encore plus loin. Mais d'ores et déjà, nous avons lancé les études pour la réalisation de futures écoles à la Confluence, à la Buire ou encore dans le 9e arrondissement, histoire d'anticiper l'avenir et de répondre aux besoins des nouvelles populations qui décident de venir vivre à Lyon.

Sylvie Guillem, grand fooding et Salsa !

Ce soir je vais voir Sylvie Guillem aux Nuits de Fourvière

Tout le monde me dit que ce sera un grand moment de danse et qu'il faut s'attendre à un événement hors du commun. Je ne pourrai donc pas aller sur l'île Barbe pour le concert Y Salsa. Dommage ! Mais jespère bien me rattraper dès demain après-midi et profiter de l'ambiance de ce super festival aux rythmes de l'Amérique latine.

Si je le peux, j'irai aussi faire un tour aux Subsistances en fin de journée pour l'étape lyonnaise du « grand fooding d'été ». Guy Walter m'a expliqué le principe de ce grand fooding. En fait ça correspond bien à cette nouvelle tendance urbaine du slow food : de jeunes chefs lyonnais préparent un pique-nique géant et nous invitent à une expérience gustative entre barbecue et gastronomie. Une initiative originale ouverte à tous au prix de 5 euros qui sont reversés à l'ONG "Action contre la faim".

Au menu ce week end, il y a aussi les Invites de Villeurbanne, le spectacle de nouveau cirque des Colporteurs aux Intranquilles ou encore le concert de l'Orchestre national de Lyon et Tan Dun à l'Auditorium... Alors bon week-end à Lyon !

Quel avenir pour nos pôles de compétitivité ?


Ce matin j'ai accueilli à Lyon quelques-uns des plus grands maires d'Europe pour la tenue d'un séminaire politique des Eurocités, association qui regroupe plus de 130 grandes villes du continent et que j'ai la chance de présider

Une question centrale a animé nos discussions : quels rôles les élus locaux peuvent jouer pour stimuler et accompagner la croissance économique de nos pôles de compétitivité ?

Evidemment, certains me diront qu'un sujet aussi technique et qui sous bien des aspects peut paraître compliqué n'a pas grand intérêt pour un blog.

Je suis d'un avis contraire car pour moi les pôles de compétitivité sont les moteurs de l'économie de demain. Et le terme n'est pas exagéré. Regardez ce que la collusion entre collectivités locales, entreprises, laboratoires et universités, a permis de créer sur le site de la Silicium Valley en Califormie. Rien de moins que Google, Yahoo, Apple ou encore Hewlett-Packard !

Depuis leur labellisation survenue il y tout juste deux ans, les cinq pôles de compétitivité lyonnais positionnent déjà Lyon comme l'une des grandes métropoles de l'innovation en Europe. S'ils sont encore en phase d'organisation, ils ont déjà des répercutions positives et bénéfiques sur notre économie. Au début du mois de juin, Genzyme, l'un des leaders mondiaux de la biotechnologie médicale, a pris la décision de construire, sur le parc d'affaires Lyon Techsud à Gerland une unité de bio-production.

Cette nouvelle implantation s'intégrant dans le pôle de compétitivité mondial Lyon Biopôle est le fruit d'un rapport « gagnant-gagnant ». L'entreprise trouve à Lyon un environnement favorable à son développement, tout en créant des emplois sur la région et en confortant notre position de territoire d'excellence dans les sciences de la vie. Autre signe positif, une récente étude de l'Association Pour l'Emploi des Cadres prévoit avant 2015 la création de 35 000 nouveaux postes sur notre territoire liés aux pôles de compétitivité.

Sur la période allant de 2006 à 2015, c'est semble-t-il dans notre région que sera créé le plus grand nombre d'emplois, devant l'Île de France ! Nous ne sommes qu'au début de l'aventure. Pour construire des pôles qui puissent rivaliser avec leurs homologues américains ou asiatiques, il faut aujourd'hui travailler en étroite relation avec les instances européennes, mais aussi créer des liens entre villes européennes travaillant sur de mêmes thématiques pour renforcer nos capacités de recherche et faire naître de nouvelles innovations.

C'était tout l'enjeu de notre réunion ce matin.

Il faut protéger les réfugiés


Comme chaque année depuis quatre ans, j'ai participé à la Marche des Parapluies de Forum Réfugiés hier après-midi à Lyon

En cette Journée mondiale des réfugiés, il s'agissait une fois encore d'alerter l'opinion publique sur la situation du droit d'asile en France et en Europe. Il ne s'agit pas d'avoir une attitude angéliste et naïve sur le dossier. Mais il est essentiel de rappeler que le respect du droit des demandeurs d'asile et le statut des réfugiés tels qu'ils sont définis par la Convention de Genève ne soient pas banalisés, fragilisés ou remis en cause par des amalgames et des discours contradictoires.

C'est toute la valeur du travail rigoureux que fait Forum Réfugiés pour éviter les confusions sur des situations humaines et juridiques qui méritent un débat clair, responsable, sans démagogie. En effet, le respect du droit international pour les réfugiés ne doit pas être confondu avec le traitement, lui aussi très important, de l'immigration. Lorsqu'un homme, une femme ou un enfant est persécuté ou menacé de mort dans son pays, le droit international prévoit de lui trouver refuge dans un autre pays. Chaque démocratie doit assumer sa part de responsabilité en appliquant les règles de droit en vigueur.

Je vous invite à vous informer pour mieux comprendre la situation des réfugiés, ainsi que les différents statuts administratifs qui régissent leurs droits en France : http://www.forumrefugies.org/. Découvrez aussi l'entretien qu'Olivier Brachet, le directeur de Forum réfugiés, a accordé au site d'information http://www.rue89.com/ : http://www.rue89.com/2007/06/20/attention-a-la-confusion-entre-immigres-et-refugies. Vous pouvez aussi lire le chat qu?il a mené avec les internautes sur le site du Nouvel Observateur : http://forums.nouvelobs.com/1077/Olivier_Brachet.html

Fabuleux Rolling Stones !

Hier à Gerland j'ai vécu un moment unique avec un fabuleux concert des Rolling Stones

Emmenés par un Mick Jagger déchaîné, Keith Richards, Charlie Watts et Ron Wood ont littéralement enflammé le stade avec quelques-uns de leurs « classiques » comme Start me up, Jumping Jack Flash, Satisfaction ou encore Sympathie for the Devil.

Après 25 ans d'absence, les Rolling Stones sont revenus à Lyon avec une incroyable énergie, démontrant qu'ils n'ont rien perdu de leur magie. Je suis aussi très fier de l'accueil que les Lyonnais leur ont réservé. Un vrai bonheur pour moi qui suis depuis toujours un grand fan de rock n'roll !

Le modèle lyonnais récompensé !

J'ai pour Lyon une vision à laquelle je me consacre tout entier avec mes équipes à la mairie de Lyon comme au Grand Lyon.

Une vision qui concilie dynamisme économique, justice sociale et développement durable. Fondée sur le renouvellement des idées, mais aussi des femmes et des hommes qui les portent, cette vision constitue ce que j'appelle le modèle lyonnais. Un modèle fait de pragmatisme dans l'action mais aussi d'ouverture et de dialogue.

Au fond, c'est ce modèle que les Lyonnaises et les Lyonnais ont encouragé hier en choisissant Pierre-Alain Muet et Jean-Louis Touraine pour être leurs députés dans les 2e et 3e circonscriptions. Quant à Thierry Braillard et à Najat Vallaud-Belkacem, ils ont eux aussi réalisé des scores prometteurs pour l'avenir.

Je vois dans ces très bons résultats la reconnaissance de ce modèle lyonnais que je continuerai de construire et de promouvoir au service du rayonnement et de l'épanouissement de notre métropole !

Un été bouillonnant !




Voici venu l'été, saison de toutes les fêtes, de toutes les rencontres et de toutes les fantaisies

Souvenez-vous qu'il y a quelques années, quand l'été arrivait on disait « Ah Lyon, la belle endormie ! » Ce temps là est révolu et la période estivale est devenue synonyme d'effervescence culturelle, festive, populaire.
Et cet été encore, il y en aura pour tous les goûts à Lyon : les Rolling Stones, la Fête de la Musique, Oscar d'Leon, Y Salsa Festival, Sous les Arbres, Lyon l'Esprit d'un Siècle, les Intranquilles aux Subsistances, le centenaire de Jean Couty, les nombreux rendez-vous sportifs, Tout l'monde dehors et ses 250 spectacles gratuits dans tous les quartiers!

Un grand merci à tous les acteurs associatifs et aux nombreux professionnels de la culture qui sont mobilisés : grâce à eux l'été, c'est à Lyon que ça se passe et nulle part ailleurs ! Rendez-vous aussi sur le portail culture de la Ville de Lyon.

La ville nature !

J'ai découvert jeudi avec les habitants du quartier le projet de voie verte que nous allons réaménager depuis le carrefour des avenues Apollinaire et Barthélémy Buyer jusqu'à la limite de Tassin.
Longtemps à l'abandon, ce morceau de l'ancienne ligne de chemin de fer de l'Ouest lyonnais va être rendu à tous les amoureux de balades !
Après les berges du Rhône, voici un nouvel exemple de notre engagement en faveur de l'environnement, d'une nouvelle nature urbaine et d'un art de vivre plus agréable et convivial.

Lyon, l'esprit d'entreprise


Ce mercredi j'ai ouvert le 4e Salon des Entrepreneurs qui se tient pour deux jours à la Cité internationale de Lyon

Depuis sa création, cet événement s'est affirmé comme un temps fort de la vie économique nationale, un tremplin pour la création d'entreprise et un accélérateur pour les initiatives innovantes. Ce salon est pour moi un rendez-vous incontournable car il met en valeur le travail de ceux qui produisent les activités et les richesses qui sont nos emplois de demain.

Avec plus de 50 000 entreprises dont 150 leaders mondiaux, la région lyonnaise compte parmi les 10 régions européennes les plus créatrices de richesse. C'est pour cela que les organisateurs ont choisi Lyon pour ce salon. Il est vrai qu'en queue de peloton pour la création d'entreprises il y a encore quelques années, Lyon est devenue la métropole la plus dynamique de France. L'an dernier, plus de 7 500 nouvelles entreprises ont en effet été créées sur notre territoire et depuis 2001 la création de structures économiques a progressé de 22,8% !

Je retrouve dans le monde économique, et notamment dans ce milieu des créateurs, un formidable gout d'entreprendre, conjugué à une vraie prise de risque. Et j'y perçois pas mal de points communs avec la responsabilité politique !
Hier j'ai participé, au milieu de 31 000 lyonnais au Jubilé de Sonny Anderson.

Lyon et Sonny Anderson, c'est une histoire d'amour riche d'émotions, d'exploits sportifs, d'élans de générosité, de manifestations multiples d'amitié et de fraternité.Nous en avons eu hier soir une nouvelle illustration : un match sympa rassemblant des anciens partenaires de Sonny et quelques vedettes de la chanson qui s'est conclu dans la liesse générale par un but de Loïc, 10 ans, fils de Sonny, déjà très doué balle au pied. Un public heureux balançant entre admiration et nostalgie, qui a communié pendant 90 minutes avec son champion. C'était vraiment une belle fête !Joueur de classe mondiale, Sonny Anderson aura connu 10 clubs issus de 3 continents tout au long d'une carrière riche d'un palmarès impressionnant.Cette ouverture sur le monde, ne l'aura cependant jamais empêché de rester fidèle à ses racines brésiliennes et de faire de Lyon sa patrie d'adoption. C'est à Lyon, en effet, qu'il aura trouvé les meilleures conditions humaines et sportives pour s'épanouir. Sonny Anderson incarne d'ailleurs cette merveilleuse alchimie qui fait que tant de joueurs et de joueuses venus du Brésil réussissent à l'OL.Sonny nous a dit au revoir hier sur la pelouse mais reste avec nous à Lyon pour poursuivre, sous d'autres formes, son histoire d'amour avec notre ville.
Les Français ont été logiques avec leur vote des élections présidentielles

Ils ont assuré dès le premier tour de ces législatives une large majorité au parti du Président. La question, aujourd'hui, n'est plus de savoir si celui-ci aura une majorité pour gouverner. Cela est acquis. Il s'agit à présent de savoir s'il existera à l'Assemblée Nationale la pluralité d'expression nécessaire au bon fonctionnement de notre démocratie.

Cela suppose deux conditions : la première est que les Françaises et les Français qui se sont abstenus lors de ce premier tour rejoignent le chemin des urnes. La seconde est que toutes celles et tous ceux qui au premier tour ont porté leur bulletin sur les candidates et les candidats du mouvement démocrate continuent au deuxième tour de marquer leur volonté de créer dans notre pays les conditions d'une démocratie active et constructive. Ils doivent pour cela voter pour le candidat d'opposition restant. C'est une des conditions pour que notre vie politique se rénove et ils doivent se sentir pleinement partie prenante de ce combat.

Le 3e hier, aujourd'hui et demain

J'étais hier dans le 3e arrondissement où j'ai visité trois chantiers majeurs. D'abord, la ZAC de la Buire à la Part-Dieu. Ce projet lancé en 2004 le long du boulevard Vivier-Merle va conforter et équilibrer ce quartier, pôle d'excellence tertiaire, avec des programmes de logements, bureaux, commerces, services et équipements de proximité.
Ensuite je suis allé place Voltaire qui forme un triangle entre les rues Paul Bert, Créqui et Duguesclin. Nous allons transformer cet espace et le rendre aux habitants avec des aménagements dans l'esprit de ce que nous avons fait avec les Berges du Rhône. Ce morceau de ville, hier promis à la démolition, va retrouver un nouvel éclat et il le mérite ! Il suffit d'observer les façades des édifices alentours pour se rendre compte du très grand intérêt esthétique de ce quartier. Enfin, j'ai visité place Bahadourian le chantier de l'immeuble qui accueillera au printemps 2008 les effectifs de police des 3e et 6e arrondissements.
Hier en déclin, cette place est redevenue un coeur de quartier exceptionnel avec la rénovation du groupe scolaire Painlevé et l'ouverture du centre social de la rue Bonnefoi. Le mélange des styles architecturaux et la qualité des espaces que nous avons réalisés en font un site attractif de notre Cité.Cette visite de ces trois lieux emblématiques témoigne de la profonde mutation que nous avons engagée dans ce 3e arrondissement pour redynamiser des quartiers hier en perte de vitesse, changer la vie des Lyonnais, construire ensemble une ville agréable où il fait bon vivre.

Un carrefour pour l'intégration


5 millions de personnes sont aujourd'hui touchées par le handicap dans notre pays. Ce seul chiffre donne toute la mesure de l'importance du salon « Handica » qui a ouvert ses portes hier à Lyon

Tous les deux ans, je tiens à m'y rendre parce que c'est là que se trouvent réunies toutes les nouvelles solutions concrètes pour améliorer la vie et l'intégration dans la Cité des personnes en situation de handicap.

C'est aussi l'un des principaux carrefours de rencontres pour les associations, et l'un des forums citoyens les plus fréquentés, avec des débats et des colloques sur tous les enjeux du handicap aujourd'hui. A « Handica », on est loin des discours convenus, loin des grands principes jamais appliqués, loin des bonnes intentions sans lendemain et des promesses non tenues. C'est au contraire un lieu conçu pour que travaillent ensemble toutes celles et tous ceux qui agissent au quotidien pour changer les choses, et mettre en oeuvre des solutions pratiques adaptées aux besoins de chacun.

En tant que Maire de Lyon, je suis évidemment concerné par ce travail essentiel, et mes visites à Handica sont à chaque fois un moment fort de mon action et de mon engagement dans ce domaine.J'y tiens d'autant plus que la sensibilisation au handicap est une dimension essentielle de toute action réellement efficace pour combattre les discriminations, faire reculer l'indifférence et changer en profondeur les mentalités. Je vous invite à prendre part à ce combat.

Diego Rivera en avant-première !

C'est dans les anciens entrepôts de Gondrand-Brossette à Gerland qu'avec les artistes de la Cité de la Création (www.cite-creation.fr), j'ai dévoilé hier devant la presse le projet de fresque monumentale en hommage au peintre Diego Rivera, mort il y a 50 ans. Un moment fort partagé avec sa fille Guadalupe, Présidente de la Fondation Rivera et femme d'une profonde humanité avec laquelle je compte bien oeuvrer au rapprochement de Lyon et du Mexique.
Une nouvelle fois j'ai été ébloui par la qualité du travail des artistes de la Cité de la Création qui font ce qu'il y a de mieux en matière de peinture murale dans le monde. D'ailleurs, Lyon figure dans le top 5 des villes leaders de cet art urbain aux côtés de métropoles comme Mexico, Berlin, Los Angeles ou Philadelphie. Ce très beau projet arrivera à son terme fin 2007 avec trois surfaces murales et une place publique aux couleurs des oeuvres de ce célèbre artiste mexicain rue Georges Gouy.

Un acte symbolique

Hier c'est avec un immense enthousiasme que j'ai puisé la première eau de la place nautique au coeur du futur quartier de la Confluence ! Cet acte symbolique fort marque l'avancement d'un projet phare de notre agglomération : la reconversion de 150 hectares de friches industrielles, entre Saône et Rhône, en un quartier urbain exceptionnel qui préfigure le Lyon du 21e siècle.
Et j'invite ceux qui croyaient qu'il nous faudrait des années, voire des décennies, pour réaliser ce projet à se rendre compte par eux-mêmes de l'évolution des travaux ! Il faut en effet imaginer l'immensité de ce que nous sommes en train de faire dans cette partie Sud de la Presqu'île. Sur une surface équivalente à celle de la place Bellecour, nous allons livrer aux Lyonnais un espace public majeur composé d'une darse de 2 hectares et près de 900 mètres de quais ouverts à la balade et aux loisirs dans une nouvelle relation entre la ville et ses fleuves. A terme, la place nautique rassemblera l'ensemble des fonctions de la Confluence avec des logements, des bureaux, des commerces et des loisirs. Un mois à peine après l'inauguration des Berges du Rhône et à moins d?une semaine de l'arrivée de la première rame de métro au Carré de Soie, c'est une nouvelle fois le signe d'une ville qui bouge, qui va de l'avant et qui construit son avenir avec confiance que nous sommes en train de donner. (ww.lyon-confluence.fr)

Un week-end marathon !

Après un vendredi bien rempli avec l'inauguration de la médiathèque du Bachut, le 150e anniversaire du parc de la Tête d'Or, l'ouverture des fêtes consulaires place Bellecour ou encore le dîner des Ambassadeurs à l'Hôtel de Ville, je profite d'un court moment de répit dans mon agenda pour vous parler de mon week-end à Lyon...Samedi matin, d'abord, j'ai célébré la fin des travaux de la montée de la Grande-Côte avec Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er, Gilles Buna, mon adjoint à l'urbanisme et au développement durable, de nombreux Croix-Roussiens et passants venus partager ce grand moment de bonheur. Je vous invite d'ailleurs à jeter un oeil sur la transformation de cette artère emblématique des pentes qui a retrouvé tout son éclat et où de nombreux commerçants se sont installés. Dimanche matin, retour en mairie où j'ai eu l'immense plaisir de remettre la médaille de la famille à vingt-cinq mères lyonnaises d'au moins 4 enfants !Plus tard dans l'après-midi je suis allée au gala annuel du très dynamique Club de Saint-Rambert qui rassemble plusieurs centaines d'adhérents de 5 à 85 ans et que préside la pétillante Mathilde Zambardi. Encore un peu plus tard, en fin de journée, je remettais des trophées aux jeunes joueurs de foot de Couzon au Mont d'Or...Il y avait aussi ce week-end à Lyon la première édition des Assises Internationales du Roman, la grande ballade à vélo organisée dimanche et de multiples fêtes de quartiers ! Lyon bouge et rayonne ! Bonne semaine à tous !

L'arbre, le maire et la médiathèque...

C'est le titre d'un film d'Eric Rohmer avec Fabrice Luchini dans le rôle du Maire, dont je me suis souvenu lors de l'inauguration, hier, de la nouvelle médiathèque « Marguerite Duras ».


Dans ce film, un projet de médiathèque dans un petit village finissait par échouer, ce qui n'a fort heureusement pas été le cas de celle que nous avons bâtie au coeur du Bachut, ce quartier du 8e arrondissement en pleine mutation. C'est au contraire une très belle réussite, tant sur le plan architectural que culturel, que l'on doit à la détermination des élus de la municipalité, notamment Jean-Louis Touraine et Patrice Béghain. D'ailleurs, je suis assez fier de tout ce qui a été fait à Lyon depuis 6 ans en matière de lecture publique. Au total, ce sont près de 4.000 m² supplémentaires pour les bibliothèques de Lyon avec l'extension de la bibliothèque de la Croix-Rousse, création de la bibliothèque du 2e, nouvelle entrée Est de la bibliothèque de la Part-Dieu et prochainement la relocalisation de la bibliothèque du 7e ainsi que la création d'un nouvel équipement au Point du Jour.


La nouvelle médiathèque du Bachut symbolise quant à elle de manière éclatante le renouveau urbain de toute cette zone d'entrée Est de l'agglomération. Au cours des années qui viennent, il faut s'attendre à une transformation comparable à ce qui a été fait à Vaise, et à ce qui se passe aujourd'hui à Gerland, à la Confluence, à la Duchère, ou au Carré de Soie à Vaulx-en-Velin. Logements, culture, pôle de santé, nouvelles technologies : c'est véritablement la ville du 21e siècle qui est en train de se construire dans ce quartier situé au coeur de l'agglomération de demain. Je vous invite à découvrir cette médiathèque Marguerite Duras sur le site Internet des bibliothèques de Lyon : http://www.bm-lyon.fr/.


Je vous invite aussi à mieux comprendre les grands projets qui métamorphosent le 8e arrondissement, et notamment le Bachut sur le site de la Mairie : http://www.mairie8.lyon.fr/ Je vous invite surtout à vous rendre sur place et à me faire part de vos impressions ici, sur mon blog !

Ségolène est revenue à Lyon

Toujours combative, offensive et souriante, Ségolène Royal était ce jeudi dans l’agglomération lyonnaise pour soutenir les candidats socialistes engagés dans la campagne législative

Elle s’est montrée comme toujours attentive et proche des gens, déclenchant l’enthousiasme sur son passage.
Elle a beaucoup apprécié, ce qui m’a fait particulièrement plaisir, la petite ballade sur les berges du Rhône qui a conclu sa visite.
Ségolène Royal a rappelé l’importance des élections législatives de juin qui doivent mobiliser tous ceux qui souhaitent un rééquilibrage des pouvoirs pour construire la France de demain autour des valeurs de dialogue démocratique, de solidarité et de responsabilité.
top